Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Vive les vacances en Allemagne !

Le château de Sans Souci à Potsdam, près de Berlin

Le château de Sans Souci à Potsdam, près de Berlin, © A. Lefebvre

02.05.2019 - Article

Le gouvernement allemand a présenté les grandes lignes d’une stratégie pour doper un secteur en pleine expansion : le tourisme.

C’est une première en Allemagne. Le gouvernement a présenté cette semaine les grandes lignes d’une stratégie nationale de développement du tourisme. Il entend mettre en valeur le potentiel du pays, développer un atout économique en plein essor et mieux répartir les flux de touristes, notamment pour préserver la qualité de vie des habitants des régions les plus fréquentées.  

Le texte fixe des orientations. Il ne contient pas encore de mesures concrètes. Celles-ci sont attendues d’ici au début de l’année 2020 à l’issue d’une concertation entre le délégué du gouvernement au tourisme, Thomas Bareiß, et les représentants des länder et des organisations professionnelles.

 

Il faut s’attendre à des mesures réglementaires plutôt qu’à des aides financières. Le gouvernement veut améliorer la compétitivité des entreprises, qui sont pour la plupart des PME, en leur offrant un meilleur environnement. Les professionnels du tourisme réclament par exemple un assouplissement de la réglementation sur le temps de travail, la réduction de la bureaucratie, des mesures fiscales ou encore un recours facilité à la main-d’œuvre étrangère pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Vue de Heidelberg
Vue de Heidelberg© A. Lefebvre

La réduction de la fracture numérique est un autre grand défi. Il faut raccorder rapidement les régions rurales à l’Internet et à la téléphonie mobile de dernière génération si l’on veut y développer le tourisme comme le souhaite Berlin. Mieux répartir les touristes sur l’ensemble du territoire est en effet l’un des grands axes de sa stratégie. Cela doit permettre de faire d’une pierre deux coups : favoriser le développement des régions rurales tout en préservant la qualité de vie des autochtones sur les sites touristiques les plus prisés.

Manne économique

Depuis plusieurs années, le tourisme ne cesse de voir son poids augmenter dans l’économie allemande. En 2018, il représentait 3,9 % du produit intérieur brut (PIB) et près de trois millions d’emplois. Le nombre de nuitées enregistrées (478 millions en 2018) bat record sur record depuis 2010 et a plus que doublé en neuf ans (+ 126 %).

En 2017, Berlin était ainsi la 3e destination touristique d’Europe derrière Londres et Paris, devant Rome. Munich occupait la 9e place. Les Allemands choisissent leur pays comme première destination de vacances (devant l’Espagne), prenant le plus souvent la direction des côtes au nord (mer du Nord et mer Baltique) ou des Alpes au sud. Mais une nuitée sur cinq en 2018 a été réservée par un étranger. Un chiffre en hausse régulière.

 

A.L.

Plus d’informations :

Ministère allemand de l'Économie et de l'Énergie (en allemand)

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Faits et chiffres : Fédération allemande du tourisme (DTV) (en allemand)

Retour en haut de page