Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Airbus dévoile un modèle de taxi volant

Présentation du premier modèle de taxi volant d'Airbus à Ingolstadt

Présentation du premier modèle de taxi volant d'Airbus à Ingolstadt, © dpa

13.03.2019 - Article

Le « CityAirbus » effectuera bientôt ses premiers vols d’essai dans les environs d’Ingolstadt.

Le ministre allemand des Transports, Andreas Scheuer, veut créer rapidement un cadre juridique permettant la mise en circulation de taxis volants en Allemagne. Lundi, lors de la présentation du premier modèle de taxi volant d’Airbus à Ingolstadt, le ministre a indiqué que ses équipes discutaient déjà de la mise en place d’itinéraires aériens à destination de l’aéroport de Munich. Le ministre a indiqué qu’il ne fallait pas attendre que les ingénieurs aient achevé la conception de ces appareils pour mettre en place les lois nécessaires à leur mise en circulation, mais qu’il fallait justement que les deux aient lieu en parallèle.

Dans quelques mois, le « CityAirbus » effectuera ses premiers vols d’essai dans les environs de la ville bavaroise. Les vols ne sont pas encore autorisés au-dessus des zones d’habitat. Ingolstadt est une région-modèle européenne pour les essais de drones de transports de passagers. L’appareil conçu par Airbus est électrique, il peut transporter quatre passagers et peut voler sans pilote.

À l’avenir, les taxis volants devraient effectuer des trajets fixes, en reliant par exemple les centres-villes aux aéroports. « Les taxis volants ne sont pas destinés à remplacer les bus et les trains », a affirmé le maire d’Ingolstadt, Christian Lösel. Ces véhicules permettront d’étoffer l’offre de transports en commun.

Dorothee Bär, déléguée du gouvernement fédéral chargée de la transition numérique, a souligné durant la présentation qu’il y a également d'autres constructeurs de taxis volants en Allemagne. Le but est « que l'Allemagne devienne le leader mondial du marché de cette nouvelle technologie », avait-elle déclaré peu avant (lundi) au quotidien dusseldorfois « Rheinische Post ».

 

Traduction de deutschland.de révisée par l’Ambassade d’Allemagne

Retour en haut de page