Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

9 choses à ne surtout pas faire en Allemagne !

Arriver en retard ? Un incontestable faux-pas en Allemagne !

Arriver en retard ? Un incontestable faux-pas en Allemagne !, © stock.adobe.com/Dada Lin

30.11.2018 - Article

Pour vous éviter de commettre des impairs, voici la liste des 9 choses à ne surtout jamais faire en Allemagne ! Mais rassurez-vous, les Allemands connaissent leurs petits travers et savent (parfois) faire preuve d’autodérision !

Être en retard

Selon une maxime populaire, « en Allemagne, être à l’heure, c’est arriver avec cinq minutes d’avance ». Il est vrai qu’en Allemagne, l’heure convenue pour une réunion, une consultation médicale, un déjeuner entre amis, le départ d’un bus ou d’un train ou encore un rendez-vous galant est sacrée. Arriver en retard tient quasiment du crime de lèse-majesté car cela signifie que vous ne respectez pas vos engagements. Ou alors, il faut une très, très bonne explication à votre retard. Heureusement, si vous prévenez que vous aurez du retard, on ne vous en tiendra généralement pas rigueur.

Être bruyant

Vivre, c’est faire du bruit, en Allemagne comme partout ailleurs. Mais en Allemagne, le bruit n’est toléré qu’à certains moments. Ainsi, entre 22 heures et 7 heures, quiconque tond sa pelouse, utilise sa perceuse ou invite le groupe de heavy metal de son neveu à faire une répétition s’attirera les foudres de ses voisins. Même chose le midi, le dimanche et les jours fériés. Seule exception : le bruit fait par les enfants, considéré comme « socialement acceptable ».

Rendre visite à quelqu’un sans prévenir

Tenez-vous le pour dit : il ne faut jamais se présenter chez un Allemand sans avoir annoncé sa visite. Tout juste pouvez-vous vous le permettre pour avertir un voisin que sa maison brûle. Les Allemands aiment être préparés, aussi bien sur le plan psychologique que pratique. Ils aiment la sensation rassurante de savoir qu’ils ont pris toutes leurs dispositions : vérifier les réserves de café et de nourriture ou éventuellement remettre de l’ordre dans leur appartement pour ne pas laisser voir qu’il ressemblait à un champ de bataille quelque temps plus tôt.

Traverser la rue au feu rouge

Même s’il n’y a pas la moindre voiture à l’horizon et si le feu piéton semble ne jamais vouloir passer au vert, ne vous avisez pas de bouger d’un pouce tant que le petit bonhomme est rouge. Surtout s’il y a des parents accompagnés de leurs enfants dans les parages, car ils ne manqueraient pas de vous reprocher vertement ce mauvais exemple donné à leur progéniture. Traverser la rue au feu piéton rouge constitue de toute façon une infraction. Et si un policier passait par là, il vous tancerait à coup sûr et vous infligerait peut-être même une amende.

Téléphoner tard le soir

Appeler quelqu’un au téléphone après 20h vous fait courir le risque non négligeable de venir bouleverser la routine bien établie d’une soirée qui, pour les Allemands, se doit de reposer aujourd’hui encore sur trois piliers : le dîner, le canapé et la télé. Les pires moments pour essayer de joindre quelqu’un restent ainsi le samedi entre 18h et 19h, heure du journal des sports, et le dimanche entre 20h15 et 21h45, créneau pendant lequel est diffusé un nouvel épisode de l’incontournable série policière Tatort. Cela n’empêche toutefois pas les Allemands d’être très actifs sur les réseaux sociaux à ces moments, puisque même outre-Rhin, les messages sur WhatsApp, Instagram ou Facebook sont tolérés à toute heure du jour et de la nuit.

Mal trier ses déchets (ou pire, ne pas les trier du tout)

En Allemagne, les règles du tri sélectif des déchets sont plus strictes que celles d’un couvent. Gare à vous si vous jetez des papiers dans le conteneur à déchets organiques ! Les consignes à ce sujet, qui précisent pour le moindre déchet le sac ou le conteneur adéquat, peuvent faire plusieurs pages. Une sévérité qui peut sembler fastidieuse mais qui a un bon côté : l’Allemagne est en tête du classement international pour le recyclage des déchets.

Trinquer sans regarder son interlocuteur

Dans certains pays, on peut se contenter de lever son verre et de l’entrechoquer avec celui de son voisin de table. En Allemagne en revanche, on doit regarder son compagnon de boisson droit dans les yeux, faute de quoi on risque de s’attirer le malheur en amour. Trinquer en croisant les verres est aussi de mauvais augure. Et ces règles tacites sont tellement répandues qu’elles touchent même les cercles professionnels.

Stationner sur une piste cyclable

Si l’Allemagne est traditionnellement un pays de l’automobile, ce sont les cyclistes qui règnent désormais sur les villes. Les automobilistes qui ont la mauvaise idée de se garer sur une piste cyclable doivent donc s’attendre à retrouver leur voiture rayée. Quant aux piétons qui gênent le passage des vélos, ils risquent d’en entendre des vertes et des pas mûres….

Demander en passant comment ça va

Échanger des banalités n’est pas un art dans lesquels les Allemands sont particulièrement doués. Au contraire, ils vont tout de suite au fond des choses. Si, par simple politesse ou pour engager la conversation, vous demandez à un Allemand comment il va, sachez qu’il prendra la question au pied de la lettre et vous fera part de tout ce qui le préoccupe. Les problèmes de ses enfants à l’école, la hernie de son beau-père, la misère dans le monde… Alors mieux vaut avoir un peu de temps devant vous si vous voulez vraiment savoir « wie geht’s ».

© www.deutschland.de

Retour en haut de page