Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les seniors, une génération en pleine forme

Saviez-vous qu’il y a 15 000 chorales en Allemagne ? Près de 13 000 km d’autoroutes ? Que les Allemands se marient autour de 35 ans (35 ans pour les femmes en moyenne, 38 pour les hommes) ? Qu’ils mangent 99 kg de légumes par an et par personne ? Tout cela ressort de l’Annuaire statistique 2018, qui vient de paraître.

Saviez-vous qu’il y a 15 000 chorales en Allemagne ? Près de 13 000 km d’autoroutes ? Que les Allemands se marient autour de 35 ans (35 ans pour les femmes en moyenne, 38 pour les hommes) ? Qu’ils mangent 99 kg de légumes par an et par personne ? Tout cela ressort de l’Annuaire statistique 2018, qui vient de paraître., © dpa – Report

22.10.2018 - Article

Au sein de la société allemande, la génération des plus de 65 ans prend de plus en plus d’ampleur. Elle représente un habitant sur cinq, révèle le dernier Annuaire de l’Office fédéral des statistiques. Mais elle est en pleine forme.

La société allemande vieillit. C’est une tendance de fond. Mais que sait-on de ces seniors qui représentent aujourd’hui 17,7 millions de personnes, soit un Allemand sur cinq ? Dans son dernier Annuaire statistique, paru la semaine dernière, l’Office fédéral des statistiques (destatis) lève un coin du voile sur cette génération montante. Elle apparaît plus dynamique, active et connectée que jamais.

Les seniors d’aujourd’hui sont en meilleure santé et souvent dotés d’un niveau d’études plus élevé. Ils sont donc plus nombreux que jamais à travailler. Selon destatis, 16,1 % des 65-69 % cumulaient une activité professionnelle avec leur retraite en 2017. C’est plus du double du chiffre de 2007 (7,1 %). Et c’est un choix pour beaucoup. Un choix par plaisir pour les deux tiers des personnes concernées, selon une étude du Centre allemand pour les questions démographiques. Ou par intérêt pour le contact avec les autres. Moins de 40 % avancent des raisons financières.

Actifs et connectés

Plus actifs, les seniors d’aujourd’hui sont aussi plus connectés. La moitié des plus de 65 ans surfent sur Internet. C’est nettement moins que les autres générations (où le pourcentage va de 89 % à 97 %), mais nettement plus qu’autrefois. 91 % d’entre eux envoient autant de mails que les personnes des autres générations. Les seniors sont, en revanche, moins actifs sur les réseaux sociaux. Ils ne sont que 21 % à les fréquenter.

Et quand ils ne travaillent pas, les seniors sont peut-être tout simplement assis sur les bancs de l’université. De 12 800 il y a dix ans, le nombre de personnes de plus de 65 ans à suivre des cours en fac est passé à 14 900 au dernier semestre d’hiver.

« La génération des 65 ans et plus joue un rôle de plus en plus important au sein de notre société », a souligné Georg Thiel, président de destatis, lors de la publication de l’Annuaire statistique. « Cela s’observe aussi bien à partir des données statistiques que dans leur participation à la vie sociale ». Sans parler du poids électoral des seniors, qui ne cesse de grandir. Lors des élections législatives de 2017, les plus de 60 ans représentaient plus d’un électeur sur trois (36 %), contre seulement 15 % pour les moins de 30 ans.

La société allemande passée au crible

L’Allemagne compte 17,7 millions de personnes de plus de 65 ans. 91 % des écrivent régulièrement des mails. Mais seulement 21 % utilisent les réseaux sociaux.
L’Allemagne compte 17,7 millions de personnes de plus de 65 ans. 91 % des écrivent régulièrement des mails. Mais seulement 21 % utilisent les réseaux sociaux.© Dpa/pa

Au-delà de la situation des seniors, la nouvelle édition de l’Annuaire statistiques nous offre une radiographie passionnante de la société allemande, qui va des conditions de logement à l’éducation en passant par l’économie. On y apprend, par exemple, que le foyer allemand moyen dispose mensuellement de 3374 € (2016). Un logement abrite en moyenne 2,1 personnes. Près de 17 % des foyers utilisent plus de 40 % de leurs revenus pour se loger, et 14 % ressentent le coût du logement comme un fardeau.

Pour la culture, les Allemands dépensaient en moyenne 258 € par mois en 2016, contre 233 en 2006. Le budget livres (10 €/mois) a baissé en dix ans de trois euros, quand celui des sorties cinéma, théâtre et concert a augmenté (de 8 € à 11 €). Quant à la durée passée devant la télévision, elle est passée de 175 minutes en 1995 à 221 minutes. Mais la hausse concerne quasi exclusivement les seniors. Leur consommation quotidienne est passée de 225 minutes à 316 minutes. Après l’effort, le réconfort ?

A.L.

Plus d’informations :

Télécharger l'Annuaire statistiques de l'Office fédéral des statistiques (en allemand)

Retour en haut de page