Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Vers un nouveau plan national pour l’intégration

Comment renforcer la cohésion de la société en se souciant à la fois de ceux qui vivent en Allemagne de longue date et de l‘intégration de ceux qui viennent d’arriver ? C’était le thème du 10e sommet national sur l’intégration, mercredi 13 juin, à Berlin

Comment renforcer la cohésion de la société en se souciant à la fois de ceux qui vivent en Allemagne de longue date et de l‘intégration de ceux qui viennent d’arriver ? C’était le thème du 10e sommet national sur l’intégration, mercredi 13 juin, à Berlin, © dpa-Zentralbild

14.06.2018 - Article

L’élaboration d’un nouveau plan national pour l’intégration à l’horizon 2021 a été annoncée lors du 10e Sommet national sur l’intégration, qui se tenait hier à Berlin.

La ministre déléguée à la Migration, aux Réfugiés et à l’Intégration, Annette Widmann-Mauz, ici aux côtés de la chancelière Angela Merkel et de Ferda Ataman (g.), porte-parole de Neue Deutsche Organisationen, une organisation de migrants, a annoncé l’élaboration d’un nouveau Plan national pour l’intégration à l’horizon 2021. Le dernier date de 2012
La ministre déléguée à la Migration, aux Réfugiés et à l’Intégration, Annette Widmann-Mauz, ici aux côtés de la chancelière Angela Merkel et de Ferda Ataman (g.), porte-parole de "Neue Deutsche Organisationen", une organisation de migrants, a annoncé l’élaboration d’un nouveau Plan national pour l’intégration à l’horizon 2021. Le dernier date de 2012© dpa-Zentralbild

Comment garantir la cohésion sociale, l’égalité des chances et la participation de tous dans une société de plus en plus diverse ? Quelles valeurs mettre en avant ? Quelle définition de la « patrie » (Heimat) ? Ce sont les questions qui ont dominé hier le 10e Sommet national sur l’intégration, à Berlin. Dirigeants politiques, représentants des partenaires sociaux et acteurs de la société civile ont échangé leurs points de vue autour de la chancelière Angela Merkel. La ministre déléguée à la Migration, aux Réfugiés et à l’Intégration, Annette Widmann-Mauz, a annoncé l’élaboration d’un nouveau Plan national pour l’intégration.

Le précédent plan date en effet de 2012, soit bien avant la crise des réfugiés de 2015. « En matière d’intégration, nous avons déjà fait beaucoup », a ainsi constaté Mme Widmann-Mauz. « Mais nous avons encore du pain sur la planche ».

Berlin se fixe pour objectif de promouvoir « une société ouverte et diverse ». Cela implique de prendre en considération à la fois les besoins des personnes installées de longue date en Allemagne et ceux des nouveaux arrivés. Cela passe par une meilleure égalité des chances, notamment dans le domaine de l’emploi, de la formation et de l’accès au service public.

Cela passe aussi par la promotion des valeurs qui fondent la société allemande, telles que la liberté, le respect de la dignité humaine, le respect de l’État de droit, l’égalité homme-femme. « Il y a des règles qui ne sont pas négociables », a souligné la chancelière Angela Merkel. Les valeurs de la démocratie libérale doivent être respectées par tous, quelle que soit leur origine ou la durée de leur séjour en Allemagne.

Le futur plan national pour l’intégration doit être élaboré dans le courant de la législature, c’est-à-dire d’ici à 2021. Il s’agira de « reconnaître l’acquis, concentrer les mesures et effectuer des corrections si nécessaire », a annoncé Mme Widmann-Mauz. Par exemple, « immédiatement après l’arrivée des personnes, nous avons besoin de cours sur les valeurs et les attentes de la société d’accueil, quels que soient la durée de séjour et le statut ».

Un autre chantier sera l’élimination des discriminations dans l’accès à l’emploi, par exemple via l’anonymisation des C.V.  De manière générale, il faut plus de qualité, plus de vivre ensemble et de quoi favoriser l’expression de tous les potentiels, a ajouté la ministre.

A.L.

 

 

Plus d’informations :

Sommet sur l'intégration - Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Angela Merkel favorable à une réponse européenne aux migrations illégales : rencontre avec le chancelier Kurz - Office de presse et d'Information du gouvernement fédéral (en allemand)