Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Légère baisse du chômage en juin

Usine BMW à Leipzig (Saxe)

Usine BMW à Leipzig (Saxe), © dpa/pa

03.07.2019 - Article

Le marché du travail allemand reste très bien orienté, même s’il ressent les premiers effets d’un ralentissement conjoncturel.

La courbe du chômage a continué à baisser au mois de juin en Allemagne. Le nombre de demandeurs d’emploi s’est réduit de 20 000 en données brutes et de 1 000 en données corrigées des variations saisonnières, qui reflètent mieux la tendance. Il s’élève à 2,216 millions. Cela représente 60 000 chômeurs de moins qu’il y a un an. Le taux de chômage (4,9 %) reste inchangé par rapport au mois de mai.

Cette baisse est plutôt modeste pour un mois de juin, estiment néanmoins les spécialistes. Elle reflète en effet une double évolution.

Les dernières statistiques de l’emploi en Allemagne
Les dernières statistiques de l’emploi en Allemagne© Allemagne Diplomatie

D’une part, le marché du travail reste en bonne santé. Il affiche son dynamisme en se nourrissant d’une très forte demande de main-d’œuvre (près de 800 000 emplois à pourvoir). Il voit augmenter le nombre d’actifs occupés (+ 462 000 sur un an), ainsi que celui des salariés en emploi «  classique  », soumis aux charges sociales (+ 595 000 sur un an, chiffres d’avril).

Enfin, il voit le nombre des chômeurs de longue durée (plus de 12 mois) continuer à décliner. Ils ne sont «  plus  » que 724 000 à être sans emploi depuis plus d’un an. C’est 94 000 personnes de moins qu’il y a un an.
 

Léger impact du ralentissement de la croissance

Mais d’autre part, «  l’affaiblissement de la conjoncture laisse de légères traces  », constate le directeur de l’Agence allemande pour l’emploi (BA), Detlef Scheele. «  La croissance de l’emploi perd de son dynamisme  ».

Il faut se pencher sur les chiffres du chômage partiel et du sous-emploi pour s’en apercevoir. Le sous-emploi a concerné en juin 3,172 millions de personnes. C’est 62 000 de moins qu’il y a un an. Mais c’est 6 000 de plus qu’en mai (en données corrigées des variations saisonnières).

Rien d’inquiétant à ce stade, estime le ministre allemand du Travail et des Affaires sociales. «  Le marché du travail continue de montrer sa robustesse  », affirme Hubertus Heil. Et «  nous sommes armés pour affronter l’avenir, avec des instruments qui ont fait leurs preuves tels que l’allocation de chômage partiel et la nouvelle loi sur les opportunités de qualification, ainsi qu’avec l’important fonds de réserve de la BA  ». Le ministre va, par ailleurs, examiner s’il convient de mieux articuler chômage partiel et mesures de qualification.

A.L.

 

Plus d’informations :

Agence fédérale pour l'emploi (BA) (en allemand)

Office fédéral des statistiques (destatis) (en allemand)

Ministère allemand du Travail et des Affaires sociales (en allemand)

Office de presse et d'information du gouvernement allemand (en allemand)

Retour en haut de page