Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le gouvernement fédéral augmente de 500 millions d’euros son soutien au développement de l’intelligence artificielle

Au sommet du numérique, la chancelière Angela Merkel et le ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie Peter Altmaier (CDU) examinent un « jumeau numérique » du cœur, dispositif servant notamment à simuler l’évolution des traitements médicaux

Au sommet du numérique, la chancelière Angela Merkel et le ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie Peter Altmaier (CDU) examinent un « jumeau numérique » du cœur, dispositif servant notamment à simuler l’évolution des traitements médicaux, © dpa

29.05.2019 - Article

Priorité à la recherche, au transfert et au dialogue social.

Le gouvernement fédéral a décidé d’investir en 2019 500 millions d’euros supplémentaires pour développer l’intelligence artificielle. Les domaines principalement concernés sont la recherche, le transfert, le dialogue social, l’évaluation technologique, la qualification et la disponibilité des données. Le gouvernement fédéral entend intensifier la mise en œuvre de la stratégie sur l’intelligence artificielle et attache une importance particulière au transfert de la recherche dans la pratique et au dialogue social.

La ministre fédérale de l’Éducation et de la Recherche, Anja Karliczek : « Avec l’IA »made in Germany« , nous voulons rester un leader mondial. Grâce au développement de nos centres de compétences pour la recherche sur l’IA, la recherche sur l’IA qui est excellente en Allemagne va devenir encore plus compétitive sur le plan international et sera mise en réseau avec les milieux industriels et économiques. Nous misons sur les meilleurs cerveaux en Allemagne et à l’étranger. De concert avec la Fondation Alexander von Humboldt, nous allons attirer en Allemagne des scientifiques de réputation internationale. Nous voulons que les gens puissent rapidement profiter des résultats de la recherche. C’est la raison pour laquelle nous investissons de manière ciblée dans des domaines d’application essentiels tels que la conduite autonome et les sciences de la vie.

Le ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier : »Dans le domaine de l’intelligence artificielle, nous devons passer plus rapidement de la recherche à l’application. Il est crucial que les petites et moyennes entreprises puissent effectivement en tirer profit et les appliquer. Aussi, je me réjouis que près de la moitié des moyens supplémentaires soient affectés au transfert des résultats de la recherche dans la pratique. Par le biais du concours d’innovation IA et de formateurs d’IA spécialement sélectionnés dans les centres de compétences pour PME 4.0, le ministère fédéral de l’Économie soutient les applications sur place. Cela renforce la compétitivité de notre économie.«

Le ministre fédéral du Travail et des Affaires sociales, Hubertus Heil : »Le succès de l’intelligence artificielle dépend de la confiance des gens et des avantages que cette technologie représente à leurs yeux.« C’est pourquoi nous voulons que l’utilisation de l’IA soit centrée sur l’humain. Pour ce faire, un cadre réglementaire et un large dialogue social sont nécessaires. Nous allons ainsi créer un observatoire allemand pour examiner les conséquences et les effets de l’IA sur le travail et la société et, dans le cadre du projet pilote Fonds d’avenir, promouvoir le développement d’une intelligence artificielle au service de l’intérêt général.

Environ 230 millions d’euros seront prélevés sur les fonds de l’IA pour être consacrés à des mesures de transfert de l’IA dans la pratique. Plus de 190 millions d’euros seront affectés à la recherche et à la promotion des jeunes scientifiques. Près de 55 millions d’euros seront destinés à financer des mesures concernant le dialogue social, la participation, l’évaluation technologique et le cadre réglementaire et à promouvoir des mesures de qualification dans les entreprises.

Cette première tranche d’investissement servira également à améliorer la disponibilité des données. Des mesures sectorielles et transsectorielles seront soutenues dans les domaines de la mobilité, de la santé, de l’environnement et du climat, de l’administration, de l’aéronautique et de l’agriculture. Cela repose sur un concept commun pour l’utilisation des fonds supplémentaires prélevés sur le budget fédéral 2019. Suite aux points clés adoptés par le gouvernement fédéral, un montant supplémentaire de 500 millions d’euros sera prévu au budget 2020 pour soutenir le développement de l’intelligence artificielle.

Retour en haut de page