Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Berlin met la transition énergétique sous tension

La réforme accélère les procédures d’autorisation et simplifie la phase de planification pour faire avancer plus vite la construction de nouvelles lignes à haute tension. Cette dernière constitue un élément indispensable à la réussite du tournant énergétique.

La réforme accélère les procédures d’autorisation et simplifie la phase de planification pour faire avancer plus vite la construction de nouvelles lignes à haute tension. Cette dernière constitue un élément indispensable à la réussite du tournant énergétique., © dpa/pa

08.04.2019 - Article

Le Bundestag a approuvé une loi accélérant les procédures d’autorisation pour la construction de nouvelles lignes électriques à haute tension. C’est un élément clé pour la réussite de la transition énergétique.

Au nord, les éoliennes, qui représentent la moitié de la production allemande d’électricité renouvelable. Au sud et à l’ouest, les panneaux photovoltaïques (un 5e de la production). La transition énergétique modifie en profondeur la géographie de la production allemande d’électricité. Cette dernière, jusqu’à présent assurée par des centrales situées à proximité des centres industriels, devient plus dépendante des éléments naturels. Et cela pose un problème majeur : les grands pôles industriels étant situés au sud, comment y acheminer l’électricité d’origine renouvelable (37,8 % de la consommation en 2018) qui est massivement produite au nord ? Le Bundestag vient d’entériner un projet de loi pour surmonter cet obstacle.

Les énergies renouvelables en Allemagne (2018)
Les énergies renouvelables en Allemagne (2018)© Allemagne Diplomatie/ A-Lefebvre

Le texte va donner un puissant coup d’accélérateur à la construction de nouvelles lignes à haute tension en accélérant et en simplifiant les procédures d’autorisation. Par exemple, il autorisera sous certaines conditions le démarrage d’un chantier même s’il n’a pas encore été approuvé jusqu’au dernier kilomètre. Ou bien il accordera une prime, en plus des dédommagements légaux, aux agriculteurs qui trouveront rapidement un accord avec l’opérateur pour faire passer une ligne dans leur champ. Tout cela permettra de mieux planifier le développement du réseau.

Coûteux décalage

Agir était nécessaire, pour ne pas dire urgent, a souligné le ministre de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier. Car «  le réseau d’électricité est la colonne vertébrale de la transition énergétique. Or, malheureusement, son développement a pris du retard [par rapport à celui des énergies renouvelables, ndlr], notamment à cause de la longueur des procédures d’autorisation  ». Cela a pour conséquence de ralentir le chantier de la transition énergétique.

Mais surtout, cela coûte cher. «  Quand les capacités du réseau sont insuffisantes  », explique Joachim Pfeiffer, porte-parole du groupe parlementaire des Unions chrétiennes sur les questions économiques, «  cela empêche souvent d’injecter l’électricité d’origine renouvelable déjà produite dans le réseau de distribution  ». Or, comme le veut la loi, «  cette électricité sera quand même payée au producteur. Et en plus, il faudra allumer des centrales de réserve pour assurer la fourniture d’électricité dans tout le pays  ». De quoi s’attirer les foudres des consommateurs… qui paieront la facture.

 

Consultations

La nouvelle loi représente ainsi «  un pas en avant fondamental  », estime M. Altmaier. Pour autant, il ne s’agit pas d’imposer la construction de lignes à haute tension à la population sans concertation. Bien au contraire. Les habitants continueront d’être consultés pour la réalisation de grands projets. La loi se contentera d’accélérer ceux qui ont peu d’impact sur l’homme, l’environnement et l’aménagement de l’espace. Elle est d’ailleurs elle-même le fruit d’une vaste concertation entre État, länder, opérateurs de réseaux et de nombreux autres acteurs.

 

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (en allemand)

Un réseau électrique pour la transition énergétique : le développement des réseaux pour la transition énergétique (ministère allemand de l'Économie et de l'Énergie, en français)

Carte résumant les projets de développement du réseau allemand de lignes à haute tension réalisés (vert), en cours de réalisation (jaune), en cours de planification (orange), en cours d'autorisation (pointillés roses) ou au stade antérieur à la procédure d'autorisation (pointillés bleus) (en allemand)

Retour en haut de page