Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne et la France veulent encourager la production de batteries

Les batteries électriques, une production clé pour l’avenir, en particulier pour celui de l’industrie automobile. En photo, la fabrication de la nouvelle e-Golf dans l’usine Volkswagen de la Manufacture de verre à Dresde

Les batteries électriques, une production clé pour l’avenir, en particulier pour celui de l’industrie automobile. En photo, la fabrication de la nouvelle e-Golf dans l’usine Volkswagen de la Manufacture de verre à Dresde, © dpa-Zentralbild

19.12.2018 - Article

À l’occasion d’une rencontre à Paris mardi, les ministres allemand et français de l’Économie, Peter Altmaier et Bruno Le Maire, ont publié des déclarations conjointes annonçant leur intention de promouvoir en Europe la production de batteries et l’intelligence artificielle.

Les ministres de l’Économie allemand et français, Peter Altmaier et Bruno Le Maire avant la réunion des 21 ministres européens membres de la conférence « Friends of the Industries », à Paris, mardi 18 décembre 2018
Les ministres de l’Économie allemand et français, Peter Altmaier et Bruno Le Maire avant la réunion des 21 ministres européens membres de la conférence « Friends of the Industries », à Paris, mardi 18 décembre 2018© abaca

L’Allemagne et la France ont l’intention de promouvoir ensemble la production de batteries électriques et l’intelligence artificielle, deux technologies clés pour l’avenir de l’industrie européenne. C’est ce qu’ont annoncé mardi les ministres allemand et français de l’Économie, Peter Altmaier et Bruno Le Maire, mardi lors d’une réunion à Paris.

Dans une déclaration conjointe, ils affirment vouloir développer la production de batteries en Europe d’une manière qui soit innovante et respectueuse de l’environnement. « Les deux gouvernements entendent coopérer pour développer une approche commune », ajoutent-ils. Paris et Berlin entendent soutenir des projets à l’échelle européenne et encourager les partenariats industriels. L’Allemagne a déjà annoncé il y a quelques semaines vouloir dépenser un milliard d’euros pour soutenir la production de batteries électriques à l’horizon 2022.

Les accumulateurs vont en effet devenir un enjeu clé pour la compétitivité industrielle de demain. Elles ont un rôle important à jouer pour permettre le développement des véhicules électriques et hybrides, ainsi que l’exploitation à grande échelle des énergies renouvelables, par exemple. L’Europe entend ainsi mettre les bouchées doubles pour rattraper son retard par rapport à des pays comme la Chine et les États-Unis. « Les constructeurs automobiles, en Europe et ailleurs, décident maintenant du lieu où ils vont commander leurs batteries », a mis en garde M. Le Maire. « Si nous ne joignons pas nos efforts, l’Europe ne produira plus de batteries demain ».

Paris et Berlin entendent, par ailleurs, renforcer leur coopération dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), notamment en recherche et développement. Les deux pays souhaitent promouvoir des applications de l’IA « centrées sur l’être humain en accord avec les valeurs européennes ».

À Paris, MM. Le Maire et Altmaier ont participé ensemble à la 6e réunion des Amis de l’industrie. Cette conférence qui réunit 18 ministres européens a appelé l’Union européenne à soutenir activement l’industrie du continent.

A.L.

Plus d’informations :

Déclaration franco-allemande sur la production de batteries (en anglais)
Déclaration franco-allemande sur la production de batteries (en anglais)
Déclaration des ministres de la conférence des Amis de l’industrie sur la politique industrielle européenne (en anglais)
Ministère allemand de l'Économie et de l'Énergie (en allemand)
Ministère français de l'Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics : communiqué de presse franco-allemand (en anglais)

Retour en haut de page