Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les bons tuyaux de Siemens

Le métro de Londres vient de commander 94 rames à Siemens Mobility pour 1,54 milliard d’euros. Les trains Inspiro développés par le groupe allemand équiperont à partir de 2023 la Piccadilly Line

Le métro de Londres vient de commander 94 rames à Siemens Mobility pour 1,54 milliard d’euros. Les trains Inspiro développés par le groupe allemand équiperont à partir de 2023 la Piccadilly Line, © Transport for London

21.11.2018 - Article

Le groupe allemand vient de décrocher un contrat de 1,5 milliard d’euros pour équiper une ligne du « Tube » londonien, le plus ancien métro du monde.

Siemens va équiper le métro londonien. Le groupe allemand a annoncé hier qu’il avait signé avec London Underground (LUL), une filiale de la société de transports en commun londonienne Transport for London (TfL), un contrat de 1,54 milliard d’euros pour la livraison de 94 rames de métro destinées au célèbre « Tube ». Ses trains circuleront sur la Picadilly Line en remplacement de rames datant des années 1970. Ils seront livrés à partir de 2023.

Selon son directeur, Nigel Holness, la société du métro londonien entend offrir à ses passagers davantage de confort. Elle doit aussi « s’adapter à la hausse de la demande que génère la croissance de la population londonienne ».

Siemens a déjà livré des rames de métro de type Inspiro dans plusieurs villes du monde dont Riyad (photo).
Siemens a déjà livré des rames de métro de type Inspiro dans plusieurs villes du monde dont Riyad (photo). Les 67 trains fabriqués avec de l’aluminium peuvent y atteindre 90 km/h. Ils sont équipés d’une climatisation puissante, adaptée au climat de la péninsule arabique© www.siemens.com/press

Les rames développées par Siemens « vont nettement contribuer à augmenter la capacité et la cadence de la Picadilly Line », confirme Sabrina Soussan de la branche Mobilité de Siemens.

Le groupe allemand déclinera à Londres un concept de transport dont il a déjà équipé de nombreuses capitales à travers le monde, de Vienne à Riyad en passant par Munich, Oslo, Varsovie, Sofia, Bangkok et Kuala Lumpur.

Baptisé « Inspiro », ce métro se veut adapté aux défis du XXIe siècle : optimisation des flux de transport, réduction des émissions de CO2, réduction des coûts de maintenance, confort accru pour les passagers afin de faire du trajet un « temps de vie » plutôt qu’une « perte de temps » et accroissement de la capacité de transport. Selon Siemens, il est particulièrement écologique : il affiche un taux de recyclage de 95 %.

A.L.

Plus d’informations :

Siemens (en allemand et anglais)
De Vienne à Varsovie, Riyad et Kuala Lumpur : Inspiro, le métro de demain signé Siemens (en allemand et anglais)

Retour en haut de page