Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Fonction publique : hausse des salaires en perspective

Une augmentation des salaires de 7,5 % sur 30 mois : les salariés de la fonction publique allemande peuvent se frotter les mains © Dpa/pa

Une augmentation des salaires de 7,5 % sur 30 mois : les salariés de la fonction publique allemande peuvent se frotter les mains., © Dpa/pa

18.04.2018 - Article

Les salariés de la fonction publique allemande (non fonctionnaires) viennent de décrocher une augmentation de 7,5 % sur 30 mois, un accord plus favorable que d’habitude.

Plusieurs catégories de salariés de la fonction publique avaient menacé de faire grève en cas d’échec des négociations tarifaires © Dpa/pa
Plusieurs catégories de salariés de la fonction publique avaient menacé de faire grève en cas d’échec des négociations tarifaires.© Dpa/pa

La tendance à une hausse substantielle des salaires se confirme en Allemagne. Ce mercredi, c’est au tour des quelque 2,3 millions de salariés de l’État fédéral et des communes (non fonctionnaires) de se frotter les mains : ils vont bénéficier d’une augmentation moyenne de 7,5 % étalée sur 30 mois.

L’accord a été signé ce matin entre le ministre de l’Intérieur, de la Construction et du Territoire, Horst Seehofer, et les syndicats de la fonction publique, Ver.di et DBB, après trois jours de négociations. Il prévoit une hausse des salaires en trois étapes : + 3,19 % (en moyenne) accordés de manière rétroactive au 1er mars 2018, + 3,09 % au 1er avril 2019 et + 1,06 % au 1er mars 2020.

L’ampleur exacte de la hausse différera selon la catégorie de rémunération mais tous les salariés se verront augmentés d’au moins 6,8 %. Par ailleurs, tous les salaires d’embauche seront revalorisés de 10 % d’ici à 2020, a promis le ministre de l’Intérieur. Les revenus les plus modestes bénéficieront quant à eux d’une prime exceptionnelle de 250 euros.

« Le meilleur accord » depuis longtemps

Il a fallu à Frank Bsirske (Ver.di, à g., premier plan), Horst Seehofer (ministre fédéral de l’Intérieur, au fond, centre) et à leurs partenaires trois jours et pas moins de 40 heures de négociations pour boucler l’accord, à Potsdam © Dpa/pa
Il a fallu à Frank Bsirske (Ver.di, à g., premier plan), Horst Seehofer (ministre fédéral de l’Intérieur, au fond, centre) et à leurs partenaires trois jours et pas moins de 40 heures de négociations pour boucler l’accord, à Potsdam.© Dpa/pa

Tous les négociateurs ont loué un très bon accord. « C’est le meilleur accord depuis de nombreuses années », a souligné Frank Bsirske, patron du syndicat Ver.di. « Une bonne journée pour la fonction publique », a renchéri Ulrich Silberbach du syndicat des fonctionnaires DBB (l’accord sera transposé pour les fonctionnaires). « Un accord unique », selon M. Seehofer.

Attirer les talents vers la fonction publique, l’autre enjeu

Cette satisfaction s’explique aussi par le fait que les négociateurs soient parvenus à concilier des intérêts très divergents. Le syndicat Ver.di, par exemple, revendiquait prioritairement une amélioration pour les petits revenus. Les représentants des communes, de leur côté, avaient en tête une amélioration des rémunérations des personnels qualifiés (cadres, techniciens, informaticiens et ingénieurs).

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, ces derniers avaient en effet pour principale préoccupation de rendre la fonction publique plus attractive dans la compétition croissante avec le secteur privé pour le recrutement de talents. L’accord tarifaire proprement dit se double ainsi d’une réforme de la grille de salaire de la fonction publique, qui deviendra plus transparente.

Le coût de l’accord est estimé à 2,2 milliards d’euros pour les caisses publiques. « Mais nos salariés le valent bien », a souligné M. Seehofer.

En cas d’échec, les salariés des administrations municipales, des hôpitaux, des crèches, des transports, des aéroports et du ramassage des ordures avaient menacé de se mettre en grève.

A.L. 

Plus d’informations :

Ministère fédéral de l'Intérieur, de la Construction et du Territoire (en allemand)