Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Renforcer la solidarité européenne – le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas en Hongrie

Des réfugiés de la RDA traversent la frontière entre la Hongrie et l’Autriche à l’occasion du pique-nique paneuropéen le 19 août 1989

Des réfugiés de la RDA traversent la frontière entre la Hongrie et l’Autriche à l’occasion du pique-nique paneuropéen le 19 août 1989, © IMAGNO

04.11.2019 - Article

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas commémore à Budapest le 30e anniversaire de la chute du mur et du rideau de fer et plaide pour une coopération européenne dans l’esprit des événements de 1989.

Solidarité hongroise de 1989

Le voyage du ministre est placé sous le signe des 30 ans de la chute du mur et du rideau de fer. La Hongrie est le premier pays en 1989 à avoir autorisé officiellement tous les citoyens de la RDA à se rendre « dans un pays de leur choix ». Cette décision du gouvernement hongrois en été et automne 1989 et la solidarité du peuple hongrois ont essentiellement contribué à ouvrir la voie à la chute du mur il y a 30 ans.

Lors d’une visite du siège du Secours hospitalier de l’ordre de Malte hongrois et de l’église de la Sainte-Famille, le ministre a rencontré des témoins de l’époque. Les réfugiés de la RDA ont été logés dans le jardin du cloître le long de l’église en août 1989, lorsque l’ambassade d’Allemagne a dû être fermée pour cause de surpopulation. Jusqu’en septembre 1989, plus de 55 000 citoyennes et citoyens de la RDA ont été approvisionnés par le Secours hospitalier de l’ordre de Malte et par de nombreux bénévoles et ont trouvé une protection, une consolation et un chez-eux temporaire. Un grand geste de solidarité pour lequel Heiko Maas souhaite remercier le Secours hospitalier de l’ordre de Malte ainsi que le peuple hongrois.

1989, un élan européen

Ce voyage succède à plusieurs autres déplacements, événements et entretiens du ministre qui ont eu lieu durant les dernières semaines et lors desquels M. Maas a rendu hommage au rôle particulier qu’ont joué les pays voisins de l’Allemagne en Europe orientale et au grand courage dont ont fait preuve les populations sur place durant l’été et l’automne 1989. Outre la Hongrie, la Tchéquie et la Pologne sont également au centre de ces actes commémoratifs. Le ministre aimerait faire revivre aujourd’hui cet esprit de solidarité européenne de 1989 et façonner ainsi que développer dans ce contexte les relations de l’Allemagne avec la Hongrie et les autres pays partenaires d’Europe orientale.

Renforcer la coopération européenne

La consolidation des relations bilatérales et la coopération européenne sont au cœur de la rencontre entre Heiko Maas et son homologue hongrois, Péter Szijjártó. L’Allemagne et la Hongrie entretiennent des relations bonnes et étroites dans les domaines de l’économie, de la culture et de la politique de sécurité. Les deux ministres des Affaires étrangères s’entretiendront également de la position de leur pays respectif en matière de politique étrangère et de sécurité européenne et de politique migratoire. Ce faisant, le chef de la diplomatie allemande veut plaider en faveur du programme de la présidence allemande du Conseil de l’UE de 2020 et d’une politique étrangère et de sécurité de l’UE forte, unanime et cohérente.

Retour en haut de page