Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne et la France en tandem pour l’Europe

La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron ont affiché leur entente à l’occasion du Conseil des ministres franco-allemand hier, à Toulouse

La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron ont affiché leur entente à l’occasion du Conseil des ministres franco-allemand hier, à Toulouse, © MAXPPP

17.10.2019 - Article

Neuf mois après la signature du nouveau traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle, le 21e conseil des ministres franco-allemand a confirmé hier à Toulouse le dynamisme de la coopération bilatérale.

Dans un monde traversé par des défis géopolitiques croissants, l’Allemagne et la France sont déterminées à développer leur coopération et à faire avancer l’Europe ensemble. C’est le message qu’ont envoyé hier les gouvernements des deux pays réunis en Conseil des ministres commun à Toulouse autour de la chancelière Angela Merkel et du président Emmanuel Macron.

Dans une déclaration commune, la France et l’Allemagne plaident pour « une Union européenne plus souveraine et plus efficace ». Elles affirment aussi « sout[enir] sans réserve […] les priorités de la prochaine Commission européenne présentées par [sa future présidente] Ursula von der Leyen ».

Vers le char et l’avion de combat du futur

En matière de coopération bilatérale, le conseil des ministres commun, le premier depuis la signature du nouveau traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle en janvier dernier, a permis d’avancer dans plusieurs domaines.

Les deux pays se sont accordés sur les règles de contrôle des exportations d’armements pour les programmes développés en commun. Ils ont ainsi levé des blocages importants pour poursuivre le développement du char et de l’avion de combat européen.

Il s’agit là « de grands projets historiques » à l’instar d’Airbus il y a 50 ans, a souligné Angela Merkel. La conclusion d’un accord sur la question des exportations d’armes, sur laquelle les cultures allemande et française divergeaient ces dernières années, « était importante », a-t-elle ajouté. L’accord « va nous donner plus de sécurité » pour développer nos projets communs.

Ambition pour le climat et l’innovation

Conseil des ministres franco-allemand mercredi 16 octobre à Toulouse
Conseil des ministres franco-allemand mercredi 16 octobre à Toulouse© abaca

La France et l’Allemagne ont, par ailleurs, affiché un volontarisme commun en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Elles préconisent dans leur déclaration commune l’adoption rapide du « Pacte vert » proposé par Ursula von der Leyen au niveau européen.

Les deux pays sont notamment favorables à l’instauration d’un prix minimum du carbone afin de viser la neutralité carbone à l’horizon 2050. L’Allemagne, qui vient de présenter un nouveau plan climat, est actuellement très engagée sur ces sujets, a souligné la chancelière.

Dans le domaine de l’innovation, plusieurs réalisations communes viennent de voir le jour, notamment pour la production de batteries électriques. Paris et Berlin veulent maintenant aller plus loin. Ils vont soutenir des projets communs en 2020, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle et des innovations de rupture.

Dans le domaine de la coopération transfrontalière, axe clé du traité d’Aix-la-Chapelle, le conseil de Toulouse a permis d’ouvrir la voie à la création d’un comité de coopération. Il aura pour but de lever les obstacles, administratifs ou législatifs, au développement de projets transfrontaliers. Paris et Berlin ont aussi avancé concernant la mise en œuvre d’un Fonds commun pour les citoyens qui encouragera les projets communs dès le début 2020.

Enfin, les ministres des Affaires étrangères allemand et francais, Heiko Maas et Jean-Yves Le Drian, ont adopté une feuille de route commune. Elle prévoit de rendre plus réactive et plus efficace la Politique étrangère et de sécurité européenne, de faire progresser l’Alliance pour le multilatéralisme et d’accélérer la coopération bilatérale dans des zones clés comme le Sahel ou les anciennes républiques soviétiques.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'informations du gouvernement allemand (en allemand)
Ministère allemand des Affaires étrangères (en allemand)
Présidence française : Palais de l'Élysée (en français)
Déclaration franco-allemande de Toulouse, 16 octobre 2019 (version française)

Retour en haut de page