Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Prague : un grand moment européen à l’ambassade d’Allemagne

Le chef de la diplomatie allemande en déplacement à Prague

Le chef de la diplomatie allemande en déplacement à Prague, © Felix Zahn/photothek.de

01.10.2019 - Article

Lors de sa visite en Tchéquie, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas évoque le départ historique des réfugiés de l’ambassade il y a 30 ans et signe un ambitieux programme de travail avec son homologue Tomáš Petříček.

Le 30 septembre 1989, peu avant 19 heures, le ministre allemand des Affaires étrangères Hans Dietrich Genscher annonçait du haut du balcon de l’ambassade d’Allemagne à Prague une nouvelle libératrice pour les milliers de citoyennes et citoyens de la RDA qui avaient trouvé refuge à l’ambassade : le départ fut autorisé, les paroles de Hans Dietrich Genscher furent accueillies par des cris d’allégresse.

30 ans plus tard, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas se rend en Tchéquie. Il tient à souligner :

Ces personnes étaient courageuses. Nous tous qui vivons aujourd’hui dans l’Allemagne réunifiée leur devons beaucoup. La solidarité des Pragois avec les réfugiés de l’ambassade fut également un facteur particulièrement important. Ce ne fut pas uniquement un grand moment germano-allemand, mais aussi un grand moment germano-tchécoslovaque et européen.

À l’ambassade d’Allemagne, Heiko Maas parlera avec des réfugiés de l’ambassade et d’autres témoins de l’époque de leur aspiration à la liberté et à une vie meilleure. Le soir, il prendra également la parole lors de la réception donnée à l’occasion de la Journée de l’unité allemande. Il rend ainsi hommage également au rôle historique de la Tchéquie pour l’unité allemande et la transition démocratique en Europe.

Un nouvel élan pour le dialogue stratégique

Les deux ministres des Affaires étrangères signent aujourd’hui un nouveau programme de travail ambitieux pour les deux prochaines années dans le cadre du Dialogue stratégique germano-tchèque. Depuis 2015, l’Allemagne et la Tchéquie travaillent plus étroitement que jamais sur de nombreux thèmes dans 11 groupes de travail. Les deux pays ont déjà accompli beaucoup de choses collectivement dans ce format. Par exemple, ils ont réalisé un projet commun pour les réfugiés en Jordanie et ont initié un réseau européen en faveur d’une sylviculture durable.

Tous les ministères allemands et tchèques compétents se sont fixés pour le nouveau programme de travail des objectifs ambitieux d’ici 2021 : dans le domaine de la politique étrangère et de sécurité, ils veulent échanger davantage, sous la présidence tchèque du groupe de Visegrad, sur une politique commune dans leur voisinage oriental. Les deux pays veulent également organiser à Berlin une rencontre germano-tchèque de jeunes dès le mois de novembre. Ce ne sont là que deux exemples d’un vaste programme de travail.

30 ans après le départ des réfugiés de l’ambassade : une fête de la liberté à l’ambassade d’Allemagne à Prague (vidéo en allemand)

Retour en haut de page