Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

»Europe United“ : l’Allemagne et l’Italie ensemble pour une création durable

Michelle Müntefering à la Triennale de Milan

Ensemble à la Triennale Milano d.g.à dr. : le président de la Triennale Milano, Stefano Boeri, la ministre adjointe chargée de la politique culturelle internationale, Michelle Müntefering, la rédactrice en chef de Vogue Allemagne et présidente du Fashion Council Germany, Christiane Arp, © Triennale Milano - Gianluca Di Ioia

25.09.2019 - Article

Toutes deux grandes nations exportatrices en Europe, l’Allemagne et l’Italie soutiennent des innovations écoresponsables dans les industries créatives.

La culture et la créativité sont des facteurs importants dans la société et l’économie des deux pays. Il y a, d’un côté, la tradition italienne de l’artisanat d’art et la prédominance de l’Italie dans le design de meubles et la mode, et de l'autre, l’inventivité allemande avec, par exemple, l’école du Bauhaus avant-gardiste pour le design qui fête actuellement son centième anniversaire. Ce sont également ces traditions qui permettent à l’Italie et à l’Allemagne de fournir un emploi à trois millions de personnes travaillant dans le secteur européen des industries créatives.

Ce secteur est plus dynamique et ouvert que jamais. Avec les développeurs de jeux informatiques, les cinéastes, les créatrices de mode, les musiciens et les architectes, il contribue pour une part décisive à la prospérité économique de l’Europe. La Commission européenne estime à 8,8 millions le nombre de personnes employées dans ce secteur qui représente 4,4 % du PIB européen et connaît depuis des années un développement constant.

Un exemple phare de la coopération germano-italienne dans ce secteur est la conférence organisée conjointement par les deux ministères des Affaires étrangères sous le titre « Vigoni for Europe 2019 », conférence qui a permis de réunir la semaine dernière des représentants des milieux de la création, de la politique et de l’économie à la Villa Vigoni, le Centre germano italien pour l’excellence européenne, sur les bords du lac de Côme, et à la Triennale à Milan.

Le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini, et la ministre adjointe chargée de la politique culturelle internationale, Michelle Müntefering, participaient eux aussi aux discussions. Mme Müntefering en est convaincue :

L’industrie créative européenne est forte car elle agit au delà des frontières. Voici le message de « Created in Europe » : nous voulons offrir à tous des solutions créatives pour assurer une meilleure qualité de vie, améliorer les échanges entre nos sociétés et chercher des possibilités de protéger les ressources naturelles.

La durabilité, moteur de l’innovation

La durabilité est un aspect moteur de ce secteur. Cela signifie que le design et la créativité offrent de nombreuses solutions innovantes pour que notre planète soit viable et porteuse d’avenir. L’art, la culture et l’architecture peuvent ainsi apporter une contribution très concrète à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD). Stefano Boeri, architecte et président de la Triennale de Milan, a livré un exemple de ville durable alliant écologie et architecture avec son projet de tours jumelles vertes « Bosco Verticale » à Milan.

Le nouveau gouvernement italien à Rome veut mettre l’accent en priorité sur l’écologie, l’innovation et la croissance durable, thèmes qui sont également très importants pour l’Allemagne à l’échelle nationale et internationale. Pendant sa présidence du Conseil de l’Union européenne au deuxième semestre 2020, l’Allemagne entend renforcer le rôle de l’Europe pour le développement durable ainsi que pour une mondialisation juste et durable. Un exemple : la protection de l’environnement dans les chaînes d’approvisionnement et de valeur est un élément central du Plan national d’action allemand pour les entreprises et les droits de l’homme. Le gouvernement fédéral appelle les entreprises allemandes à respecter davantage les normes environnementales et sociales dans leur production. L’Allemagne aimerait également mettre à profit sa présidence de l’UE pour avancer sur ce plan à l’échelle européenne.

Focus sur la mode

L’appel à la durabilité s’adresse tout particulièrement au secteur de la mode dont l’impact environnemental est énorme. L’industrie de la mode est en effet à l’origine de 10 % des émissions mondiales de CO2, la mode allemande et la mode italienne représentant ensemble plus de la moitié des produits du secteur dans toute l’Union européenne. La conférence « Vigoni for Europe 2019 » a donc été un moyen pour les deux pays de sensibiliser à certains aspects, à savoir la mise en place de chaînes d’approvisionnement durable, une consommation écoresponsable, le caractère essentiel de l’environnement et le progrès technologique nécessaire afin de rendre l’industrie de la mode plus durable. Le président français Emmanuel Macron a également lancé une nouvelle initiative concrète associant plusieurs entreprises de mode allemandes et italiennes lors du G7 de Biarritz : à travers le « Fashion Pact » pour une industrie de la mode écoresponsable, 32 entreprises commercialisant 150 marques se sont engagées à participer à des actions contre le changement climatique et pour la protection de la biodiversité et des océans.

Lire aussi :

Programme Vigoni for Europe (en anglais)
Rapport de suivi des industries culturelles et créatives

Retour en haut de page