Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La Croatie et l'Allemagne : étroits partenaires, pas seulement durant la présidence du Conseil de l'UE

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue croate Gordan Grlić Radman

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue croate Gordan Grlić Radman, © Thomas Imo/photothek.net

10.09.2019 - Article

À l'occasion de la première visite du nouveau ministre croate des Affaires étrangères, Heiko Maas a annoncé le détachement d'un fonctionnaire d'échange de Berlin à Zagreb. L'agenda commun est chargé.

En 2020, la Croatie exercera au premier semestre la présidence du Conseil de l'UE et l'Allemagne au second semestre. Pour faire avancer les objectifs communs, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, et son homologue croate, Gordan Grlić Radman, ont discuté aujourd'hui à Berlin, entre autres, du Brexit, du cadre financier pluriannuel et de l'élargissement de l'UE. Au sujet du passage de témoin en juillet 2020, Heiko Maas a déclaré :

Nous nous concertons très étroitement. La présidence de la Croatie s'inscrit dans une phase particulièrement importante, la nouvelle Commission européenne prenant ses fonctions au 1er novembre. Il y a beaucoup à faire.

L'agenda pour l'Europe : l'élargissement de l'UE, le cadre financier pluriannuel et le Brexit

Il y a tout lieu de penser que le Brexit sera encore une question importante durant la présidence croate. Heiko Maas a souligné son ouverture de principe au dialogue afin qu'une sortie ordonnée soit malgré tout possible. Pour ce faire, il faut que Londres prenne des décisions claires et fasse des propositions, selon le ministre. Une chose est sûre : la Grande-Bretagne restera un étroit partenaire après sa sortie de l'UE.

Heiko Maas a également cité le cadre financier pluriannuel et l'élargissement de l'UE comme autres grandes questions européennes figurant à l'agenda de 2020. L'UE comme projet de paix et moteur économique est, plus que nulle part ailleurs, actuelle et importante dans les Balkans occidentaux. La Croatie joue un rôle de pont entre les pays de la région. La Macédoine du Nord et l'Albanie ont, selon le ministre fédéral, accompli de vrais progrès en direction de l'UE. Les deux ministres ont souligné lors de leur rencontre que ces deux pays avaient besoin d'une perspective crédible d'adhésion à l'UE et que les négociations d'adhésion devraient commencer.

Fonctionnaire d'échange et plan d'action bilatéral

L'Allemagne contribuera de manière opérationnelle à la présidence croate du Conseil de l'UE en détachant un fonctionnaire d'échange du gouvernement fédéral au ministère croate des Affaires étrangères à Zagreb. C'est une petite contribution mais elle est efficace pour apprendre l'un de l'autre et encore mieux coordonner les présidences du Conseil.

Des progrès concrets ont été également convenus au niveau bilatéral par les deux ministres des Affaires étrangères : le plan d'action bilatéral que l'Allemagne et la Croatie ont signé il y a six mois va désormais être mis en œuvre. Il prévoit un programme ambitieux dans les domaines de la numérisation, de la formation professionnelle en alternance, de la recherche et de la promotion linguistique ainsi que pour les questions climatiques et de sécurité.

Retour en haut de page