Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Europe retrousse les manches : Heiko Maas à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE

Heiko Maas face à la presse

Heiko Maas face à la presse, © Thomas Koehler/photothek.net

30.08.2019 - Article

Les ministres européens des Affaires étrangères échangent aujourd'hui et demain, à Helsinki, sur l’Iran, les menaces hybrides et la situation dans les Balkans occidentaux.

Pour le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, et ses collègues européens, le programme de la réunion d’Helsinki est chargé : l’ordre du jour commence ce midi par une réunion commune avec les ministres européens de la Défense sur le thème des « menaces hybrides ». Selon M. Maas, l’enjeu consiste à renforcer la capacité de défense de l’Union et protéger la démocratie libérale contre toute déstabilisation de l’extérieur. À cet égard, un rapport critique à la désinformation sur internet joue pour lui un rôle crucial. Il s’agit de parvenir à une approche européenne commune, thème que l’Allemagne a décidé d’inscrire l’année prochaine au menu de sa présidence du Conseil de l’Union européenne.

L’Iran et les Balkans occidentaux

L’Iran est également au cœur des entretiens. L’Allemagne soutient les efforts diplomatiques de la France. L’objectif commun est la désescalade comme base de nouveaux entretiens. Il est cependant indispensable que l’Iran respecte à nouveau les engagements qu’il a pris dans l’accord sur le nucléaire.

À Helsinki, les ministres des Affaires étrangères des six pays des Balkans occidentaux présenteront leurs étapes de réforme. Aux yeux du chef de la diplomatie allemande, il est clair que les Balkans occidentaux font solidement partie de l’Europe. L’Allemagne et l’Europe souhaitent vivement que ces pays se développent dans la stabilité et la démocratie. C’est pourquoi M. Maas soutient un rapprochement encore plus étroit avec l’UE, ce rapprochement étant déjà relativement avancé en ce qui concerne la Macédoine du Nord et l’Albanie.

Une recherche infatigable du dialogue

La réunion informelle est pour M. Maas l’occasion de mener de nombreux entretiens en tête-à-tête avec ses homologues. Une rencontre est prévue, entre autres, avec le nouveau chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab, ainsi qu’avec ses homologues finlandais, grec, irlandais, espagnol et chypriote – en d’autres termes, un exemple vivant de l’« Europe United ». Pour finir, les ministres européens des Affaires étrangères rencontreront quatre femmes défenseurs des droits de l’homme, l’objectif de cet échange étant d’améliorer leur protection par l’UE et ses États membres. L’Allemagne s’engage avec détermination dans de nombreuses régions du monde, en particulier avec ses représentations à l’étranger, en faveur des femmes défenseurs des droits de l’homme.

Tradition de Gymnich

Tous les six mois, le pays européen qui préside actuellement le Conseil de l’Union européenne invite à une réunion « Gymnich ». À partir de juillet 2020, ce sera donc le tour de l’Allemagne. En ce moment, c’est celui de la Finlande. Aujourd’hui et demain, les ministres européens des Affaires étrangères auront un échange de vues ouvert entre eux et avec leurs partenaires dans la Salle Finlandia à Helsinki. La première réunion de ce type a été organisée en 1974 par Hans-Dietrich Genscher, alors ministre fédéral des Affaires étrangères, au château de Gymnich, près de Cologne, en Rhénanie du Nord-Westphalie. C’est de ce château que le format, vieux maintenant de 45 ans, tient son nom.

Retour en haut de page