Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Office gréco-allemand pour la Jeunesse : ensemble pour l’Europe

Il y a déjà une école allemande à Athènes ; désormais, l’échange entre les jeunes grecs et allemands va être intensifié

Il y a déjà une école allemande à Athènes ; désormais, l’échange entre les jeunes grecs et allemands va être intensifié, © Thomas Koehler/photothek.net

08.07.2019 - Article

Renforcer la compréhension mutuelle tout en consolidant la cohésion européenne : tel est l’objectif du tout nouvel Office greco-allemand pour la Jeunesse. L’Allemagne a également des offices communs pour la jeunesse avec la France et la Pologne.

Offices pour la jeunesse : faire connaissance et comprendre

Des échanges scolaires et universitaires aux événements sportifs, en passant par les stages et les cours de langue à l’étranger : les offices internationaux pour la jeunesse intensifient les échanges entre les jeunes de différents pays, véhiculent la culture et la langue du pays partenaire et renforcent ainsi l’idée européenne. Il s’agit de faire connaissance, de se comprendre les uns les autres, de promouvoir la diversité, l’égalité des chances et des projets communs en faveur de l’engagement Citoyen.

Le coup d’envoi est donné : l’accord sur la création de l’office pour la jeunesse est signé
Le coup d’envoi est donné : l’accord sur la création de l’office pour la jeunesse est signé© Ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse

L’Office gréco-allemand pour la Jeunesse vise à encourager les échanges entre les jeunes allemands et grecs. Il offre la possibilité d’apprendre à mieux se connaître, de tirer les enseignements du passé et de façonner ensemble le présent et l’avenir communs de l’Europe. Après la conclusion des prochaines négociations avec la Grèce sur les statuts internes de l’office pour la jeunesse, le bureau allemand commencera ses activités à Leipzig et le bureau grec à Athènes.

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse existe depuis 1963 et l’Office germano-polonais pour la Jeunesse depuis 1991. L’Office gréco-allemand pour la Jeunesse est donc le troisième à s’inscrire dans cette tradition. L’accord sur l’établissement de ce dernier a été signé à Berlin le 4 juillet par les secrétaires d’État, Mmes Antje Leendertse (ministère fédéral des Affaires étrangères) et Juliane Seifert (ministère fédéral de la Famille), et par le Secrétaire général grec à la Jeunesse, M. Pafsanias Papageorgiou.

Le précurseur : l’Office franco-allemand pour la Jeunesse

Le pionnier des offices pour la jeunesse : l’acte constitutif de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse est signé en 1963
Le pionnier des offices pour la jeunesse : l’acte constitutif de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse est signé en 1963© dpa

Le pionnier en matière d’échanges étroits entre les jeunes est l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), dont la première pierre a été posée lors de la signature du Traité de l’Élysée entre l’Allemagne et la France le 22 janvier 1963. Depuis, l’OFAJ a permis à quelque neuf millions de jeunes allemands et français de participer à des programmes d’échange. Chaque année, il finance plus de 9000 programmes linguistiques, sportifs, d’échange ou culturels. À l’occasion de son 50e anniversaire et donc celui du Traité de l’Élysée, il a été récompensé du prix de Gaulle - Adenauer pour son travail efficace.

Office germano-polonais pour la Jeunesse

L’Office germano-polonais pour la Jeunesse (PNWM) a été créé en 1991 sur le modèle de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse. Il doit permettre à des jeunes polonais et allemands de faire la connaissance de leurs voisins, de nouer des amitiés et de venir à bout des préjugés. Depuis le début de ses travaux d’échange en 1993, les projets du PNWM – que ce soit des projets environnementaux, des ateliers de théâtre ou des tournois de hockey sur gazon – ont rassemblé presque trois millions de jeunes.

Retour en haut de page