Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Ensemble pour éviter une escalade de la situation

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas au Conseil des affaires étrangères à Luxembourg

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas au Conseil des affaires étrangères à Luxembourg, © Florian Gaertner/photothek.net

18.06.2019 - Article

Lors du Conseil des affaires étrangères à Luxembourg, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, a préconisé la « Diplomacy first » au Moyen-Orient.

Parmi les questions abordées à la réunion des ministres des Affaires étrangères à Luxembourg, la situation tendue dans la région du Golfe a été un sujet majeur. En marge de la rencontre, Heiko Maas a appelé à plus d'engagement diplomatique dans la région :

L'Union européenne a un rôle important à jouer pour contribuer à stabiliser la situation au Moyen Orient. Tous les pays sont appelés à contribuer à une désescalade de la situation. Personne ne veut la guerre mais personne ne fait rien pour l'empêcher. Ce n'est pas acceptable. L'heure de la « Diplomacy first » a sonné. Nous devons également le faire savoir très clairement à travers l'UE.

#MultilateralismMatters

La situation au Moyen Orient mais aussi d'autres défis internationaux, comme la protection du climat ou la transformation numérique, exigent d'urgence plus de coopération. C'est la raison pour laquelle l'Allemagne a créé avec la France, le Canada et d'autres pays une alliance pour le multilatéralisme. D'autres pays partageant les mêmes vues ont été nombreux à se rallier ces dernières semaines à cette initiative, notamment l'Australie, le Ghana, le Chili ou encore la Norvège. Une chose est claire pour l'UE : on ne peut pas résoudre les problèmes internationaux importants en faisant cavalier seul. Les États doivent respecter les règles au lieu de les battre en brèche. Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont discuté du renforcement de la coopération multilatérale, y compris dans le cadre de la stratégie globale de l'UE (en anglais).

Pour une politique étrangère et de sécurité commune efficace

Résoudre ensemble les problèmes, tel est la raison d'être de l'UE. Pour y répondre avec succès dans l'avenir, l'UE se doit de mener une politique étrangère et de sécurité commune efficace. Heiko Maas plaide donc pour renoncer au principe de l'unanimité et adopter dans certains domaines des décisions à la majorité qualifiée.

Retour en haut de page