Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne salue la tribune d’Emmanuel Macron sur l’Europe

La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron : ensemble pour faire avancer l’Europe

La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron : ensemble pour faire avancer l’Europe, © abaca

07.03.2019 - Article

« Nous nous réjouissons d’entendre des voix européennes aussi fortes en faveur de l’Europe que celle du président français », a déclaré le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

Le gouvernement allemand a salué l’appel lancé par Emmanuel Macron en faveur d’un « nouveau départ en Europe », publié en début de semaine dans plusieurs journaux européens. « Nous nous réjouissons d’entendre des voix européennes aussi fortes en faveur de l’Europe que celle du président français », a déclaré son porte-parole, Steffen Seibert, mercredi, à Berlin.

Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement allemand
Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement allemand© dpa-Zentralbild

« Nous nous sentons une responsabilité franco-allemande commune de faire progresser l’intégration européenne », a ajouté M. Seibert. « C’est pourquoi nous saluons le fait que le président français ait versé ses conceptions au débat » à quelques semaines des élections européennes.

Selon Berlin, il y a dans la tribune du président Macron toute une liste de propositions qui ont le soutien de l’Allemagne. M. Seibert a cité l’idée d’un Conseil européen de sécurité, le renforcement de la politique européenne de défense, une conception politique commune sur le droit d’asile et les migrations ainsi que l’accent mis sur l’innovation comme condition de la prospérité.

Le gouvernement allemand se réjouit aussi du fait que le président français évoque la possibilité de modifier les traités européens là où cela est nécessaire. Il ne doit pas y avoir de tabou en la matière, estime-t-on à Berlin.

Emmanuel Macron donne des « impulsions très précieuses », a souligné le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas. Un débat engagé « sur la manière dont nous concevons l’avenir de l’Europe est bénéfique pour la démocratie européenne, a fortiori à l’approche des élections européennes ». Du reste, l’Allemagne et la France travaillent d’ores et déjà ensemble à certaines des propositions avancées dans la tribune d’Emmanuel Macron.

A.L.

Retour en haut de page