Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Deux continents, un objectif

L’Europe et l’Afrique : deux continents, un objectif

L’Europe et l’Afrique : deux continents, un objectif, © dpa-Zentralbild

05.03.2019 - Article

L’Union européenne s’engage avec l’Afrique pour améliorer la sécurité, la protection du climat, les investissements et l’éducation.

Sur le continent africain, l’Europe est le principal acteur dans le domaine de la politique étrangère. Avec aucune autre région, l’Afrique n’a autant d’échanges économiques qu’avec l’UE, et celle-ci est par ailleurs, avec ses États membres, le plus gros investisseur étranger dans la région. Comme ils comptent la plus jeune population du monde, les pays africains ont avant tout besoin d’emplois. D’autres investissements et une éducation suffisante sont donc primordiaux. Il y a six mois, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a proposé une «  Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables  ». Dans le cadre de cette alliance, l’UE soutient l’accès à l’investissement et renforce ainsi l’entrepreneuriat sur place. L’objectif est de créer dans les cinq prochaines années 10 millions d’emplois dont on a grand besoin. Le programme d’échanges Erasmus+ devrait permettre dans les années à venir à plus de 100 000 étudiants de rassembler des expériences dans d’autres pays, et l’UE renforce par ailleurs la formation de jeunes gens et d’enseignants en Afrique.

Paix et sécurité

Comme l’a également montré le déplacement du ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas en Afrique de l’Ouest, la sécurité est un préalable à un bon développement. Dans de nombreux pays, la prévention et la gestion des conflits jouent donc un rôle crucial. Outre les missions de maintien de la paix menées sous l’égide des Nations Unies, l’UE dirige actuellement 9 missions formant plus de 30 000 soldats, policiers et juges africains. La mission EUNAVFOR a permis de réduire nettement les activités des pirates dans la corne de l’Afrique. À travers la «  facilité de soutien à la paix en Afrique  », l’UE appuie en outre de nombreuses missions de paix menées par l’Union africaine ou des pays d’Afrique.

Protection du climat

L’Union européenne et ses États membres sont les principaux fournisseurs de moyens de financement de l’action climatique dans les pays en développement : 20,2 milliards d’euros ont été octroyés pour la seule année 2016. Une grande partie de cette somme est allée à l’Afrique. L’UE soutient également sur place la biodiversité et la protection des forêts humides, par exemple en luttant contre le trafic d’animaux et comme médiateur dans les conflits territoriaux. De même, elle est le premier partenaire de l’Afrique dans le domaine des énergies renouvelables. De 2014 à 2020, 2,7 milliards d’euros seront versés par l’UE dans ce secteur. Au cours des dernières années, les fonds de l’UE ont permis, par exemple, à 18,2 millions d’Africains d’avoir accès à l’électricité.

L’UE parle d’une seule voix en Afrique

Lorsque l’Union européenne mène une politique unique envers d’autres régions, sa capacité d’action en matière de politique étrangère est particulièrement manifeste. En Afrique, les États membres de l’Union européenne coordonnent leurs mesures dans des domaines importants et parlent en général d’une seule voix dans les négociations avec les différents gouvernements. Cela permet à l’Europe d’investir plus efficacement ses ressources et de suivre une stratégie claire et uniforme dans le partenariat avec l’Afrique. Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne et de l’Union africaine se rencontrent tous les trois ans. La dernière rencontre s’est tenue en 2017 à Abidjan. Quant à la Commission de l’Union africaine et la Commission européenne, elles se réunissent chaque année, tout comme les ministres des Affaires étrangères de tous les pays participants.

Retour en haut de page