Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’ASEM : un lien fort entre l’Asie et l’Europe

L’ASEM : relier l’Asie et l’Europe

L’ASEM : relier l’Asie et l’Europe, © Ute Grabowsky/photothek.net

01.03.2019 - Article

Cela fait 23 ans maintenant que le forum de l’ASEM favorise les échanges multilatéraux entre l’Europe et l’Asie. Il a été fondé un 1er mars.

Depuis sa fondation le 1er mars 1996, l’ASEM (Dialogue Asie-Europe) promeut les échanges entre l’Europe et l’Asie dans de nombreux domaines qui touchent aussi bien à l’économie qu’à la culture et l’éducation ou encore la protection de l’environnement. Aujourd’hui, les partenaires de l’ASEM représentent non seulement 60 pour cent de la population mondiale, mais l’ASEM, c’est aussi environ 60 pour cent du commerce mondial et du PIB mondial. Par ailleurs, si l’ASEM a débuté avec 26 membres, elle en compte à présent 51, soit près du double. Parmi ces partenaires figurent notamment la Chine, l’Inde et la Russie, mais aussi l’Union européenne et l’organisation régionale ASEAN. Cela illustre l’attractivité de ce forum et la forte demande de liens plus intenses entre l’Europe et l’Asie.

La connectivité et la durabilité comme base

L’ASEM représente 60 pour cent du commerce mondial
L’ASEM représente 60 pour cent du commerce mondial© Pool/Michael Kappeler/ photothek.net

L’ASEM offre une plateforme pour les rencontres euro-asiatiques à tous les niveaux, des chefs d’État et de gouvernement aux experts de la société civile en passant par les ministres compétents. Le thème de la connectivité était au cœur du 12e sommet de l’ASEM à Bruxelles en octobre 2018. Établir des réseaux durables dans les domaines des transports, de l’énergie, du numérique de même que dans ceux de l’éducation, de la recherche et de la culture était dès le départ un objectif majeur de l’ASEM. En novembre 2017, les ministres des Affaires étrangères des partenaires de l’ASEM avaient en outre déclaré vouloir fonder leur coopération sur la durabilité dans tous les domaines.

De l’inclusion économique aux échanges culturels

Dans le cadre de l’ASEM, un grand nombre de réunions techniques et de groupes de travail élaborent des mesures concrètes pour améliorer la connectivité. L’année dernière, l’Allemagne a participé à Singapour à un séminaire ASEM sur le Green Shipping, c’est-à-dire un trafic maritime plus respectueux de l’environnement. Les directeurs des douanes de l’ASEM, par exemple, se rencontrent eux aussi à intervalles réguliers pour tirer profit mutuellement des échanges d’expériences et optimiser ainsi les procédures douanières des partenaires de l’ASEM. Au mois de mai, le Viet Nam organisera une conférence sur l’inclusion économique et sociale. D’autres grands rendez-vous de l’ASEM sont prévus en 2019 : la réunion des ministres de l’Éducation au mois de mai en Roumanie et, en décembre, celles des ministres des Transports en Hongrie et des ministres des Affaires étrangères en Espagne.

Enfin, l’ASEM est également un forum d’échange entre différentes cultures et sociétés. La Fondation Asie-Europe (ASEF) établie à Singapour et financée par les partenaires de l’ASEM organise chaque année dans ces pays toutes sortes de rencontres, ateliers et séminaires de plusieurs jours destinés par exemple aux étudiants, aux journalistes et aux défenseurs des droits de l’homme.

Pour en savoir plus :

Dialogue Asie-Europe (ASEM)

Fondation Asie-Europe (ASEF)

Retour en haut de page