Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

« Ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous a jamais séparés »

Heiko Maas rencontre Jacek Czaputowicz

Heiko Maas rencontre Jacek Czaputowicz, © Florian Gaertner/photothek.net

14.12.2018 - Article

Heiko Maas accueille son homologue polonais, Jacek Czaputowicz.

Cette deuxième rencontre des deux ministres des affaires étrangères en l’espace de quelques semaines met en relief l’agenda ambitieux que l’Allemagne et la Pologne se sont fixé, notamment dernièrement au cours des consultations intergouvernementales à Varsovie. À l’issue de la rencontre, Heiko Maas a déclaré :

Les entretiens l’ont montré : ce qui nous unit aujourd’hui est bien plus fort que ce qui nous a jamais séparés. Il en découle pour nous une mission. Car qui d’autre que nous, Allemands et Polonais, peut œuvrer dans un même effort à la cohésion en Europe et aider à surmonter les nouvelles fractures ?

L’Allemagne et la Pologne au Conseil de sécurité

À partir de 2019, les deux pays seront membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. MM. Maas et Czaputowicz sont convenus de sujets qu’ils souhaitent faire progresser ensemble à New York. À leurs yeux, le droit international humanitaire et la protection de l’aide humanitaire sont essentiels pour tous les deux. Heiko Maas a réaffirmé que l’Allemagne considérait son siège dans le plus important organe onusien comme un siège européen. L’Allemagne et la Pologne entendent dans toute la mesure du possible agir en concertation avec la France.

Un agenda bilatéral ambitieux

Lors des consultations intergouvernementales à Varsovie fin octobre, les deux ministres s’étaient mis d’accord sur un vaste document avec des projets communs. Les échanges de jeunes ont joué un rôle important au cours de la rencontre d’aujourd’hui. Des programmes comme « Jugend erinnert » ou « Menschen gedenken » permettent aux jeunes des deux pays d’en apprendre davantage sur le passé et le présent du pays voisin. Le souvenir du passé commun, en partie douloureux, jouera également un grand rôle entre l’Allemagne et la Pologne l’année prochaine. Les deux ministres se sont entendus sur un projet de commémoration commune à l’occasion du 75e anniversaire de l’insurrection du ghetto de Varsovie en 2019. De même, ils sont tous deux favorables à la construction, à Berlin, d’un monument en hommage aux victimes polonaises de l’occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale il y a 80 ans.

Bravo pour Kattowitz

Enfin, Heiko Maas a salué le rôle moteur de la Pologne lors des négociations sur le climat à Kattowitz. L’Allemagne souhaite contribuer à ce que Kattowitz puisse émettre un signal fort marquant la détermination de la communauté internationale à avancer dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Retour en haut de page