Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Réformes et réconciliation : soutenir le rapprochement européen des Balkans occidentaux

10.07.2018 - Article

Si des démocraties stables et économiquement fortes s’établissent dans le sud‑est de l’Europe, l’Allemagne et l’Union européenne en profiteront.

Soutenir le rapprochement européen des Balkans occidentaux
Soutenir le rapprochement européen des Balkans occidentaux© PA Wire

Le ministre adjoint chargé des affaires européennes, Michael Roth, a réaffirmé la perspective d’adhésion à l’UE des pays des Balkans occidentaux. « La stabilité et le développement démocratique dans les Balkans occidentaux sont dans l’intérêt de l’Allemagne et de l’Europe, et ils revêtent une grande importance pour notre propre sécurité », a‑t‑il déclaré. M. Roth s’est rendu à Londres lundi (9 juillet) pour participer à la réunion des ministres des Affaires étrangères dans le cadre du sommet annuel des Balkans occidentaux.

Sans réconciliation, aucune avancée

L’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, l’ex-République yougoslave de Macédoine, le Monténégro et la Serbie ont connu un développement extrêmement rapide depuis les années 1990. Dans de nombreux domaines, ces pays sont néanmoins encore loin d’atteindre les normes de l’UE. Les séquelles des guerres qui ont suivi l’éclatement de la Yougoslavie en sont en partie la cause. Les relations entre les pays des Balkans restent hypothéquées par le traumatisme de ces guerres. Les tensions persistantes freinent également le développement économique de la région.

Dynamiser les échanges, créer des liens

C’est là que l’Allemagne intervient en coopération avec ses partenaires européens. Afin de promouvoir la réconciliation et la coopération dans la région, ils soutiennent les échanges entre les pays des Balkans occidentaux en y réalisant des projets économiques et infrastructurels mais aussi en créant un office régional de coopération pour la jeunesse (RYCO). « Il y va de la réconciliation des générations futures dans une région où les cicatrices de la guerre sont toujours très présentes », estime M. Roth.

Pas à pas vers l’Europe

L’accord historique par lequel la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine entendent régler leur querelle autour du nom de cette dernière a montré tout récemment que la confiance mutuelle était également un moyen de surmonter même les différences les plus profondes. La réconciliation des Balkans occidentaux est une condition primordiale pour que ces pays puissent devenir un jour membres de l’Union européenne. Dans cette voie, l’Allemagne mise sur le principe du soutien en contrepartie des efforts fournis. Le gouvernement fédéral accorde son soutien sur place à de nombreux programmes pour aider ces pays à progresser sur le plan économique et politique. Elle s’emploie en même temps à surveiller de près si les réformes nécessaires en vue de leur adhésion à l’UE sont pleinement réalisées.

Lire aussi (en allemand) :

La stratégie des Balkans occidentaux de la Commission européenne