Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Heiko Maas : « Une opportunité formidable d’ouvrir de nouvelles portes vers l’Europe »

15.06.2018 - Article

Lors d’une réunion à Berlin, le ministre fédéral des Affaires étrangères félicite son homologue macédonien Nikola Dimitrov de l’accord historique trouvé avec la Grèce concernant la question de dénomination de son pays et l’encourage à poursuivre les réformes.

Heiko Maas rencontre le ministre macédonien des Affaires étrangères Nikola Dimitrov
Heiko Maas rencontre le ministre macédonien des Affaires étrangères Nikola Dimitrov© Thomas Imo/photothek.net

« Le moment de notre rencontre ne pourrait être mieux choisi », a déclaré Heiko Maas en accueillant son invité. En effet, deux jours auparavant seulement, Athènes et Skopje avaient convenu au terme de longues négociations du nouveau nom de l’ex-République yougoslave de Macédoine. Selon la volonté des deux gouvernements, elle s’appellera désormais République de Macédoine du Nord. Les deux États doivent cependant encore ratifier cette décision qui demande en outre une modification de la Constitution macédonienne.Après plus de 25 ans de conflit autour de cette question de dénomination, l’accord conclu représente une opportunité formidable de mettre fin aux disputes et d’ouvrir de nouvelles portes vers l’Europe, a affirmé M. Maas. Et d’ajouter : « Ce résultat historique nous montre ce dont la diplomatie est capable lorsque tous les intéressés font preuve de patience, de raison et surtout de respect, même si les débats sont parfois enflammés. » L’Allemagne avait continûment œuvré en tant que médiateur entre les deux parties.

Processus de réforme et perspectives européennes

Heiko Maas félicite son invité des réformes engagées dans son pays
Heiko Maas félicite son invité des réformes engagées dans son pays© Thomas Imo/photothek.net

« Finalement, cette dispute constituait un obstacle important, et peut-être aussi le dernier, sur la voie de l’adhésion à l’Union européenne. Nous restons favorables à une perspective européenne pour Skopje », a souligné le ministre. « Si la perspective d’adhésion des pays des Balkans occidentaux à l’OTAN et l’UE est déterminante pour la stabilité de la région, elle est également dans l’intérêt de l’Europe et de l’Allemagne », a t il poursuivi. L’Allemagne entend donc continuer à soutenir cette évolution.M. Maas a félicité son invité des réformes entreprises dans son pays en l’encourageant à poursuivre dans cette direction. « Le processus de réforme macédonien entamé ces dernières années est tout à fait impressionnant et mérite la reconnaissance de l’Allemagne et de l’Union européenne », a affirmé le ministre. « Nous devrions lancer au peuple macédonien un signal important et le convaincre qu’il vaut la peine d’avancer sur la voie européenne, car nous ne souhaitons pas voir d’autres acteurs déployer leurs intérêts dans la région. » L’Union européenne tout entière aurait avantage à entreprendre dès maintenant des mesures concrètes en vue d’un processus d’adhésion. Le ministre a également annoncé qu’il plaiderait auprès des Pays-Bas et de la France pour faire progresser ce dossier.

Retour en haut de page