Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

L’Europe en faveur de l’accord sur le nucléaire : Conseil des affaires étrangères de l’UE à Bruxelles

Conseil des affaires étrangères de l’UE à Bruxelles © Union européenne

Conseil des affaires étrangères de l’UE à Bruxelles, © EU

29.05.2018 - Article

L’Iran et le Venezuela ont été le 28 mai au cœur de la réunion mensuelle des ministres des Affaires étrangères de l’UE. Le ministre adjoint chargé des affaires européennes, Michael Roth, a souligné qu’il fallait discuter du rôle de l’Iran dans la région sur la base de l’accord sur le nucléaire.

Après l’annonce du retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran, les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont discuté lors de leur réunion mensuelle des possibilités de maintenir l’accord. À son arrivée à Bruxelles, Michael Roth a déclaré à ce sujet : 

     L’UE est en faveur de cet accord sur le nucléaire. Il revêt pour nous un grand intérêt en matière de sécurité. Aussi devons-nous tout mettre en œuvre pour que cet accord ait un avenir. Dans ce but, il est indispensable que l’Iran aussi respecte les engagements auxquels il a souscrit. En ce qui nous concerne, l’accord sur le nucléaire est applicable mais il faut également discuter de la responsabilité de l’Iran dans la région ainsi que des moyens de mettre fin à son programme balistique.

Les menace de sanctions des États-Unis ne facilite pas la situation, selon le ministre. Toutes les opportunités sont désormais à étudier de près. Il est important que l’UE soit solidaire et qu’elle n’envoie pas de signaux différents.

Le Venezuela était également inscrit à l’ordre du jour de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE. Du point de vue européen, les dernières élections présidentielles n’ont été ni libres, ni justes, ni transparentes.

« Nous pensons que de nouvelles élections auront lieu, notamment pour regagner la confiance des électeurs. Nous attendons du gouvernement vénézuélien que les organisations internationales puissent enfin venir en aide à la population en situation de détresse humanitaire », a dit Michael Roth.