Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Exposer le point de vue de l’Europe : Heiko Maas à Washington

Heiko Maas et son homologue Mike Pompeo

Heiko Maas et son homologue Mike Pompeo, © Thomas Imo/photothek.net

25.05.2018 - Article

La relation entre l’Allemagne et les États Unis se transforme. Lors de sa première visite officielle aux États Unis, le chef de la diplomatie allemande a plaidé pour les positions européennes.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas est parti pour Washington le lundi 21 mai dans la nuit. Il y avait rendez vous avec son nouvel homologue, Mike Pompeo, et devait rencontrer par ailleurs des représentants démocrates et républicains des deux chambres du Parlement américain.

Défendre les intérêts de l’UE

Positions divergentes sur l’accord nucléaire avec l’Iran, discussion sur les questions commerciales – le changement radical de la politique étrangère américaine a également un impact sur la relation avec l’Allemagne et l’Union européenne. Heiko Maas a profité de cette première visite depuis sa prise de fonction pour exposer à Washington le point de vue de l’Europe sur les grands dossiers transatlantiques.
L’accord nucléaire avec l’Iran a dominé ses entretiens avec des membres du Congrès, le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton et son homologue Mike Pompeo. « J’ai bien montré que les Européens sont solidaires ; nous voulons maintenir l’accord nucléaire avec l’Iran car il touche à notre sécurité », a t il souligné.

La relation transatlantique reste un pilier majeur

Le chef de la diplomatie allemande en visite à Washington
Le chef de la diplomatie allemande en visite à Washington© Thomas Imo/photothek.net

Heiko Maas avait récemment insisté sur le fait que les relations avec les États Unis restaient un pilier majeur de la politique étrangère allemande. Dans les questions qui font l’objet de discussions, les Européens doivent, selon lui, adopter une attitude concertée. « Nous sommes prêts à discuter et à négocier, mais aussi, si nécessaire, à défendre âprement nos positions », a t il affirmé.Avec son homologue américain, le ministre allemand s’est également entretenu de la crise en Syrie et en Ukraine. Dans les deux conflits, Heiko Maas s’engage pour un processus devant aboutir à une solution politique.

Retour en haut de page