Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

« Il est temps de moderniser les dépenses de l’UE »

Des euros placés sur un drapeau européen

Des euros placés sur un drapeau européen , © picture alliance / dpa Themendienst

04.05.2018 - Article

Le cadre financier pluriannuel (CFP) établit la répartition des dépenses de l’Union européenne. Les négociations pour la période 2021‑2027 viennent de commencer. « Si les charges sont équitablement réparties, l’Allemagne est prête à prendre plus de responsabilités », a déclaré Heiko Maas.

En tant que planification des dépenses de l’UE, le cadre financier pluriannuel détermine pour une période de sept ans dans quels domaines l’UE devrait dépenser plus ou moins d’argent. Il fixe pour cela les plafonds annuels des sommes pouvant être investies par l’UE dans certains domaines d’action politique. Un budget annuel de l’Union européenne est ensuite fixé sur la base du cadre financier pluriannuel. Le « CFP » est donc un outil important servant à définir sur plusieurs années les priorités politiques de l’Union. L’actuel CFP s’applique jusqu’en 2020.

Des jalons pour l’avenir

Faut‑il investir davantage dans la recherche ou est‑il préférable de plus soutenir une agriculture durable ? L’aide aux régions structurellement faibles de l’UE devrait‑elle être réduite afin de pouvoir investir une plus grande partie de l’argent des contribuables dans une meilleure protection des frontières ? Le CFP constitue un jalon important pour l’avenir.

La Commission européenne vient de présenter un projet de nouveau cadre financier pluriannuel qui doit entrer en vigueur à partir de 2021. Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, et le ministre fédéral des Finances, Olaf Scholz, ont pris position à ce sujet dans une déclaration. Tous deux veulent s’engager en faveur d’une modernisation en profondeur des dépenses de l’UE. Ils estiment par ailleurs que l’Europe doit investir davantage dans une politique étrangère commune.

Pour pouvoir prendre un vrai nouveau départ, l’Union doit accroître sa capacité d’innovation, protéger plus efficacement les citoyens au sein de l’UE et vis‑à‑vis de l’extérieur, et mieux faire entendre sa voix dans le monde, tout en exprimant clairement notre attachement à nos valeurs fondamentales.

Comment les citoyens souhaitentils voir largent réparti ?

Lors de la journée portes ouvertes du ministère fédéral des Affaires étrangères, les visiteurs étaient invités à s’informer sur ce sujet et à s’exprimer sur la manière dont l’UE devrait, à leur avis, dépenser l’argent mis à sa disposition. Ils avaient la possibilité de répartir comme bon leur semblait trois pièces de monnaie entre les urnes réservées à différents domaines politiques.

Les résultats de cette enquête non scientifique et non représentative donnent une image très claire. Les citoyennes et citoyens souhaitent investir en priorité dans l’éducation et la recherche, le climat et l’environnement, la politique étrangère et de sécurité ainsi que le développement économique.

À lire aussi (en allemand) :

Cadre financier pluriannuel et budget européen

Retour en haut de page