Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Pour une UE forte et solidaire : Heiko Maas en déplacement à Bruxelles

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas en compagnie du président de la Commission européenne Jean Claude Juncker © Xander Heinl/photothek.net

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas en compagnie du président de la Commission européenne Jean Claude Juncker, © Xander Heinl/photothek.net

16.04.2018 - Article

La première visite officielle du ministre fédéral des Affaires étrangères auprès de l’Union européenne marque le cap de la politique européenne du gouvernement fédéral.

Le chef de la diplomatie allemande s’est rendu vendredi (le 13 avril) à Bruxelles pour sa première visite aux institutions européennes depuis sa prise de fonction. Des entretiens étaient prévus avec le président de la Commission européenne Jean Claude Juncker, le vice président Frans Timmermanns et la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini. Maintenant que le gouvernement allemand est enfin formé, les institutions européennes attendent beaucoup de l’Allemagne. En se rendant à Bruxelles, Heiko Maas souligne les ambitions européennes du nouveau gouvernement fédéral.

S’attaquer aux défis

De multiples défis attendent également l’Europe dans les années à venir. Comment l’Union économique et monétaire peut elle se préparer à affronter les crises du futur ? Quelles sont les procédures permettant de gérer ensemble et dans la durée les mouvements migratoires ? Comment l’alliance peut elle garantir dans tous les États membres le respect des principes fondamentaux comme, par exemple, l’état de droit ?

Programme de cohésion

L’Allemagne s’engagera ces prochaines années en faveur d’un programme de cohésion. « Les réformes abordées dans le débat européen doivent être un projet de tous les États membres », a déclaré le ministre allemand vendredi à Bruxelles. Selon lui, il faut donc intensifier en particulier le dialogue avec les petits États membres et les partenaires d’Europe orientale.

Mettre ensemble tout le poids dans la balance

Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas et la haute représentante de l’Union Federica Mogherini © Xander Heinl/photothek.net
Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas et la haute représentante de l’Union Federica Mogherini© Xander Heinl/photothek.net

Dans un monde multipolaire en proie à des crises et des conflits qui s’aggravent à une vitesse vertigineuse, il est de plus en plus difficile pour certains pays européens de se faire entendre. C’est pourquoi l’Allemagne œuvrera pour une politique étrangère et de sécurité commune européenne plus forte. L’Europe ne pourra contribuer à forger le développement mondial que si tous les États membres de l’Union européenne mettent ensemble tout leur poids politique dans la balance. Face à Mme Mogherini, le ministre allemand entend insister sur le fait qu’il ne doit pas s’agir dans ce contexte uniquement de missions militaires communes. L’Allemagne plaide pour que l’Europe développe par ailleurs des instruments civils plus forts afin de prévenir l’émergence de crises et de conflits dans le monde.

Retour en haut de page