Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Heiko Maas : malgré le Brexit, regarder de l’avant

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue britannique Boris Johnson © Florian Gaertner/photothek.net

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue britannique Boris Johnson, © Florian Gaertner/photothek.net

13.04.2018 - Article

À l’occasion de sa première visite en Grande-Bretagne, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a convenu d’élaborer avec son homologue britannique Boris Johnson un partenariat stratégique de politique extérieure.

Faire preuve de cohésion en des temps difficiles

La décision britannique de quitter l’Union européenne est regrettable pour les deux parties, a souligné le chef de la diplomatie allemande à Oxford. Mais c’est aujourd’hui la réalité à laquelle il s’agit de s’adapter le mieux possible. À cet effet, MM. Maas et Johnson ont convenu de rédiger une déclaration commune pour un partenariat stratégique de politique étrangère. Comme l’a indiqué M. Maas, la dernière affaire concernant l’empoisonnement de l’ex‑agent russe Sergueï Skripal sur le sol britannique a montré toute l’importance de la cohésion internationale en des temps difficiles.

Une communauté occidentale de valeurs partagées

Heiko Maas en conversation avec Boris Johnson © Florian Gaertner/photothek.net
Heiko Maas en conversation avec Boris Johnson © Florian Gaertner/photothek.net

L’Allemagne et le Royaume‑Uni seront unis et solidaires, même après le Brexit, dans une communauté occidentale de valeurs partagées. Ce partenariat s’exprime dans des organisations auxquelles appartiennent les deux pays, telles que l’OTAN, l’OSCE ou le G7. En outre, les deux nations partagent des intérêts politiques communs au plan international, tels que la préservation de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien ou la lutte contre le changement climatique. La résolution des crises et des conflits en cours aux frontières de l’Europe, que ce soit en Syrie ou dans l’Est de l’Ukraine par exemple, nécessitent une concertation étroite et une action conjointe.

Ouverture de la conférence de Königswinter

Le partenariat germano-britannique va bien au‑delà de la coopération entre les deux gouvernements. La conférence de Königswinter livre un exemple frappant de l’imbrication des sociétés civiles des deux pays. La longue tradition et le niveau très relevé de ce forum en font l’un des piliers de l’échange d’idées entre les deux nations. La conférence est organisée par la société germano-britannique et soutenue financièrement par le ministère fédéral des Affaires étrangères. Profitant de sa visite officielle, Heiko Maas a prononcé le discours d’ouverture de la conférence qui a pour thème cette année : « Brexit: leaving old certainties – Defining the road ahead for UK‑German relations » (Brexit : abandonner les vieilles certitudes – tracer la voie des futures relations entre le Royaume-Uni et l’Allemagne).

Lire aussi :

À mi chemin du Brexit
Heiko Maas en Irlande : la cohésion des 27 avant tout