Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Heiko Maas en Irlande : la cohésion de l’UE27 est essentielle

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas rencontre son homologue irlandais Simon Coveney © Florian Gaertner/photothek.net

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas rencontre son homologue irlandais Simon Coveney, © Florian Gaertner/photothek.net

13.04.2018 - Article

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas s’est rendu à Dublin jeudi 12 avril. Particulièrement touchée par les conséquences du Brexit, l’Irlande est un partenaire important de l’Allemagne au sein de l’Union européenne.

Éviter une frontière « dure »

MM. Maas et Coveney devant la presse © Florian Gaertner/photothek.net
MM. Maas et Coveney devant la presse© Florian Gaertner/photothek.net

Jusqu’en 1998, la partie britannique de « l’île verte » était en proie au sanglant conflit nord‑irlandais, résolu il y a presque exactement vingt ans par l’accord du Vendredi saint. La réconciliation entre les parties au conflit était alors facilitée par le fait notamment que la frontière entre le Royaume‑Uni et l’Irlande, désormais partenaires européens, avait perdu en importance grâce à l’intégration européenne. À l’approche du Brexit, la question se pose comment traiter cette frontière à l’avenir. L’Allemagne soutient l’Irlande dans sa volonté d’éviter un retour à une frontière « dure » qui séparerait les deux parties de l’île.

Entreprendre ensemble la réforme de l’UE

La population irlandaise a la réputation d’être particulièrement pro‑européenne. Cela n’est guère étonnant si l’on considère que lors de son adhésion en 1973, l’Irlande comptait parmi les membres les plus pauvres de la Communauté européenne. Aujourd’hui, le revenu par habitant atteint presque 54 000 euros par an. L’Allemagne est l’un des principaux partenaires commerciaux de l’Eire, et la visite de Heiko Maas à Dublin a également pour objectif d’approfondir encore la coopération entre les deux pays. Du point de vue allemand, il est très important dans ce contexte que l’Irlande soit étroitement intégrée à la réforme prévue de l’Union européenne.

Heiko Maas lors d’une réunion avec son homologue irlandais Simon Coveney © Florian Gaertner/photothek.net
Heiko Maas lors d’une réunion avec son homologue irlandais Simon Coveney© Florian Gaertner/photothek.net

Dans le cadre d’un processus d’évaluation des relations bilatérales, le gouvernement irlandais a identifié plusieurs mesures pratiques susceptibles de contribuer à l’élargissement du partenariat entre les deux pays. Ainsi, le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney a présenté plusieurs propositions à son homologue allemand, entre autres l’ouverture de nouveaux consulats, un plan d’action commun et de nouvelles formes de consultations politiques régulières. En outre, les deux ministres ont convenu d’entreprendre à l’avenir des déplacements conjoints à l’étranger.

Ces nouvelles initiatives reposent sur une base historique solide : en effet, l’Allemagne garde jusqu’à ce jour un souvenir reconnaissant de « l’opération Shamrock » (« trèfle » en irlandais) dans le cadre de laquelle l’Irlande avait accueilli 460 enfants allemands juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Après sa visite en Irlande, le ministre a poursuivi son voyage au Royaume‑Uni.