Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Désescalade et stabilisation : le ministre fédéral des Affaires étrangères en visite en Libye

Heiko Maas rencontre le président du Conseil présidentiel, M. Fayez el-Sarraj, dans la ville libyenne de Zouara

Heiko Maas rencontre le président du Conseil présidentiel, M. Fayez el-Sarraj, dans la ville libyenne de Zouara , © Florian Gaertner/photothek.net

28.10.2019 - Article

La Libye est un partenaire essentiel de l’Allemagne et de l’Union européenne en Afrique du Nord. Le pays connaît un bouleversement politique difficile depuis plusieurs années. L’Allemagne veut soutenir la Libye dans son processus de stabilisation.

Un engagement en faveur d’une désescalade en Libye

La Libye était la première étape du voyage du chef de la diplomatie allemande Heiko Maas en Afrique du Nord. Il se rendra par la suite en Tunisie et en Égypte. La Libye est en proie au désordre depuis les bouleversements du printemps arabe de 2011 et traverse une phase difficile de changements politiques. L’est du pays est depuis longtemps sous le contrôle de l’Armée nationale libyenne (ANL) du général Khalifa Haftar, tandis que le gouvernement d’unité nationale – qui est reconnu par la communauté internationale – contrôle la partie ouest du pays autour de Tripoli.

Lors de son déplacement, Heiko Maas s’est entretenu avec des acteurs politiques majeurs
Lors de son déplacement, Heiko Maas s’est entretenu avec des acteurs politiques majeurs© Florian Gaertner/photothek.net

Certaines régions de la Libye sont toujours considérées comme des zones de repli du groupe terroriste « État islamique ». À cela s’ajoute le fait que, alors qu’un faible nombre de Libyennes et de Libyens ont fui leur pays, la Libye est un important pays de transit vers l’Europe. Les conditions déplorables dans les camps de réfugiés sont régulièrement au centre de l’attention.

En avril, l’Armée nationale libyenne avait commencé une attaque contre la capitale de Tripoli. La paix et la stabilité sont donc à nouveau gravement menacées et les efforts déployés pour régler pacifiquement cette longue crise politique entrent dans une période décisive. Le gouvernement fédéral s’engage systématiquement en faveur d’une désescalade aux côtés de ses partenaires au Conseil de sécurité de l’ONU ainsi que dans le cadre de l’UE et du G7.

Rencontre avec MM. Sarraj et Salamé

Lors de son déplacement, Heiko Maas s’est ainsi entretenu avec des acteurs politiques majeurs. Il a par exemple rencontré le président du Conseil présidentiel, M. Fayez el-Sarraj, dans la ville libyenne de Zouara et a échangé avec le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye, M. Ghassan Salamé. En effet, seul un processus politique dans le cadre des Nations Unies permettra de résoudre la crise actuelle.

L’Afrique du Nord, une région voisine de l’Europe

Après sa visite en Libye, Heiko Maas se rendra en Tunisie. Les pays d’Afrique du Nord sont les voisins directs de l’UE : la région borde le sud de la Méditerranée sur 4 000 km. Ce qui se passe en Afrique du Nord a des répercussions immédiates en Europe. L’Allemagne et l’UE coopèrent étroitement avec la région pour contrer les menaces du terrorisme, du trafic de stupéfiants et de la traite des êtres humains. La région peut également faire office de pont reliant l’Europe et l’Afrique.

Pour plus d’informations :

Escalade en Libye : quel est l’enjeu ? (en allemand)

Retour en haut de page