Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Des innovations dans le domaine de l’aide humanitaire

En Jordanie, les données biométriques sont utilisées pour simplifier l’identification des besoins et la répartition des denrées alimentaires aux nécessiteux

En Jordanie, les données biométriques sont utilisées pour simplifier l’identification des besoins et la répartition des denrées alimentaires aux nécessiteux, © WFP/Mohammad Batah

14.10.2019 - Article

À quoi ressemblera l’aide humanitaire de demain ? C’est ce sur quoi des experts internationaux se pencheront le 14 octobre à l’occasion de la Journée de l’innovation au ministère fédéral des Affaires étrangères.

Une Soudanaise dans une clinique au Kenya
Une Soudanaise dans une clinique au Kenya© Johanniter/Rommel

L’aide humanitaire a pour but de permettre aux personnes qui sont en situation de détresse – du fait de conflits ou de catastrophes – de mener une vie digne. Chaque crise impose de nouvelles exigences spécifiques aux organisations humanitaires. En raison d’une prise de conscience croissante des besoins particuliers des femmes, des enfants, des personnes âgées, des personnes en situation de handicap ainsi que des membres des minorités, les exigences en matière d’aide humanitaire augmentent elles aussi. La raréfaction des ressources en eau potable et en eaux souterraines dans certaines régions et l’accumulation de températures record, toutes deux causées par le changement climatique, signifient que les organisations humanitaires doivent travailler dans des conditions nouvelles ou plus difficiles.

La promotion d’innovations constitue donc l’une des nouvelles priorités thématiques de la stratégie du ministère fédéral des Affaires étrangères pour l’aide humanitaire à l’étranger. Le ministère fédéral des Affaires étrangères aide ses organisations partenaires à utiliser de nouveaux instruments, produits et processus dans leur travail. Par ailleurs, il s’engage pour une gestion systématique et coordonnée des innovations dans le système humanitaire international.

Comment le ministère fédéral des Affaires étrangères encourage les innovations

Exemple de projet : l’accélérateur d’innovations du PAM

Un employé de l’OIM scanne la pièce d’identité d’un homme dans le besoin pour vérifier son identité
Un employé de l’OIM scanne la pièce d’identité d’un homme dans le besoin pour vérifier son identité© IOM Jemen

Le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient, aux côtés du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement et du ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Forêts du Land de Bavière, l’accélérateur d’innovations – basé à Munich – du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM). Cette institution donne des pistes d’idées pour augmenter l’efficacité et réduire les coûts de l’aide humanitaire et de la coopération au développement, les développe, les appuie et les met en œuvre. Elle vise en particulier à développer et à utiliser de nouvelles approches dans le domaine de la sécurité alimentaire. Lors de concours d’idées organisés régulièrement, des équipes ayant des concepts prometteurs peuvent développer leurs idées et les présenter à un public composé d’acteurs du secteur privé, de la politique, de la société civile et de la science. Au terme de ces concours, les projets reçoivent un soutien financier et logistique dans le cadre d’un « Sprint Programme » d’une durée de trois à six mois. En 2018, l’accélérateur d’innovations a soutenu 28 projets, notamment l’utilisation de la technologie blockchain pour apporter une aide humanitaire en espèces en Jordanie.

Exemple de projet : atelier international sur l’innovation dans l’aide humanitaire

Le ministère fédéral des Affaires étrangères invite des organisations humanitaires et des pays donateurs à échanger sur les innovations dans l’aide humanitaire le 14 octobre 2019. Cet atelier offre la possibilité de discuter des thèmes de l’évidence, du suivi, de l’évaluation et des obstacles éventuels posés à la mise en œuvre d’innovations dans le travail quotidien des organisations humanitaires. Sur quelle base décide-t-on s’il est nécessaire ou souhaitable de lancer une innovation ? Au vu des conditions souvent difficiles dans la pratique, comment le pilotage d’une innovation peut-il être organisé de façon à ce que sa plus-value soit visible ? Comment promouvoir le développement de nouvelles idées ? Comment les idées innovantes peuvent-elles trouver un écho dans les organisations et être réellement mises en œuvre ? Aux côtés d’experts avérés, nous nous consacrerons à ces questions ainsi qu’à d’autres sujets passionnants.

Retour en haut de page