Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déminage humanitaire : des opérations dans le monde entier contre les mines et les armes à sous munitions

18.09.2019 - Article

De l’Afghanistan à la Bosnie Herzégovine, l’Allemagne s’engage dans le monde entier contre les mines et les pièges explosifs. Une conférence organisée aujourd’hui au ministère fédéral des Affaires étrangères aborde le déminage dans les contextes complexes de crises.

Opération de déminage dans une zone de pâturage de la province de Takhâr, Afghanistan
Opération de déminage dans une zone de pâturage de la province de Takhâr, Afghanistan© HALO Trust

Les mines terrestres, les restes explosifs de guerre et les pièges continuent de faire chaque année des milliers de victimes dans le monde. La Convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel entrait en vigueur il y a vingt ans, entraînant d’abord une baisse du nombre de victimes. La situation a changé : les conflits sont de plus en plus menés par des acteurs non étatiques qui emploient des engins explosifs improvisés. Ces dernières années, le nombre de victimes de ces armes est fortement reparti à la hausse.

Les pièges et les mines menacent en particulier les populations civiles. Elles mettent leur vie et leur intégrité corporelle en danger, empêchent un retour sûr des personnes déplacées et des réfugiés, bloquent la reconstruction après un conflit et entravent l’accès à l’aide humanitaire et aux mesures de stabilisation.

L’Allemagne parmi les principaux contributeurs

Démineurs en Bosnie-Herzégovine
Démineurs en Bosnie-Herzégovine© Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne s’engage dans le monde entier pour l’interdiction des mines antipersonnel et des armes à sous munition et soutient l’élimination des mines et autres munitions, que ce soit en Afghanistan, en Ukraine ou encore en Bosnie Herzégovine.

Le gouvernement fédéral est l’un des principaux bailleurs de fonds internationaux : en 2018, l’Allemagne a soutenu des projets de déminage, d’information sur les risques, d’aide aux victimes et de sensibilisation à hauteur d’environ 36 millions d’euros dans 12 pays et régions. Le soutien de l’Allemagne doit permettre aux États concernés de remplir leurs obligations internationales issues de la Convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel, de la Convention d’Oslo sur les armes à sous munitions et de la Convention des Nations Unies sur certaines armes classiques.

Conférence : « Le déminage dans les contextes complexes de crises »

Quel avenir pour l’action contre les mines et les engins explosifs, notamment dans des situations difficiles de conflit ? C’est le thème de la conférence du jour à Berlin, organisée par le ministère fédéral des Affaires étrangères avec ses principales organisations partenaires. Y sont représentés le Service de la lutte antimines des Nations Unies (UNMAS), le Comité international de la Croix Rouge (CICR) et de nombreuses organisations non gouvernementales disposant d’une expertise particulière en la matière. Le Centre International de Déminage Humanitaire Genève (GICHD) et la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL) prennent également part à la conférence.

Retour en haut de page