Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Congo : entre crise et espoir

04.09.2019 - Article

Depuis des dizaines d’années, l’est de la RDC est en proie à l’un des conflits les plus graves de l’époque moderne. Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas réaffirme l’engagement de l’Allemagne en matière de stabilisation et de protection des femmes dans les conflits.

Un pays face à de grands défis

La partie est du pays est ravagée par la guerre depuis des décennies, donnant lieu à la pire catastrophe humanitaire depuis la Deuxième Guerre mondiale. On dénombre des dizaines de groupes armés actifs, pourvus pour certains de connexions dans les pays voisins que sont le Rwanda, l’Ouganda ou le Burundi. Ils commettent des attaques brutales contre la population civile et provoquent des crises humanitaires et des déplacements de populations.

L’est du Congo est ainsi devenu le siège de la plus importante mission de maintien de la paix de l’ONU de tous les temps, qui parvient à assurer un minimum de stabilité depuis quelques années. Heiko Maas visitera le quartier général de l’opération et s’exprimera sur l’engagement de son pays pour la stabilisation.

En plus, la région est frappée depuis 2018 par sa plus importante épidémie d’Ebola : près de 3000 personnes ont déjà été infectées par le virus. L’Allemagne apporte à cet égard une aide alimentaire et un soutien médical.

« L’homme qui répare les femmes »

Heiko Maas et le docteur Denis Mukwege à l’hôpital Panzi
Heiko Maas et le docteur Denis Mukwege à l’hôpital Panzi© dpa

La prévention des violences sexuelles dans les situations de conflit armé est un thème central du mandat de l’Allemagne au Conseil de sécurité de l’ONU. La résolution introduite par l’Allemagne sur ce thème a été adoptée par le Conseil de sécurité en avril. Dans le conflit qui frappe l’est du Congo, la violence sexiste est utilisée à dessein comme une arme. Les femmes sont très régulièrement victimes d’actes barbares.

Le gynécologue Denis Mukwege a créé l’hôpital Panzi pour soigner les femmes maltraitées et leur permettre un avenir digne d’être vécu. Qualifié dans un documentaire belge d’« homme qui répare les femmes », le docteur Mukwege a reçu le prix Nobel de la paix en 2018 en reconnaissance de son engagement.

Espoir de transition démocratique

En décembre 2018 ont eu lieu au Congo, après deux ans de reports, les élections tant espérées par la population. Félix Tshisekedi, candidat de l’opposition, a officiellement prêté serment comme nouveau président du pays au début de l’année. Le chef de la diplomatie allemande rencontrera des membres du nouveau gouvernement et le président de la Conférence épiscopale nationale à Kinshasa.

Retour en haut de page