Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas à Moscou : nous avons besoin d’une coopération constructive avec la Russie

Entre le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue russe Sergueï Lavrov, les sujets de discussion ne manquent pas

Entre le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue russe Sergueï Lavrov, les sujets de discussion ne manquent pas, © Janine Schmitz/photothek.net

22.08.2019 - Article

La Syrie, l’Iran, l’Ukraine, le contrôle des armements et les droits de l’Homme sont à l’ordre du jour de la visite du chef de la diplomatie allemande à Moscou.

Le dialogue avec Moscou n’est pas facile. Dans plusieurs conflits internationaux, la coopération avec le gouvernement russe s’avère difficile. C’est précisément pour cette raison qu’il est primordial de chercher à échanger ouvertement. Cela fait un peu plus d’un mois que le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue russe Sergueï Lavrov ont inauguré ensemble à Bonn le « dialogue de Saint-Pétersbourg », le forum de discussion le plus important entre l’Allemagne et la Russie. Aujourd’hui, ils se sont de nouveau rencontrés à Moscou pour discuter aussi bien des points de divergence que des points de convergence ainsi que de projets de coopération germano-russes. Avant son départ pour la Russie, Heiko Maas a déclaré :

Actuellement, la Russie et nous avons des points de vue fondamentalement différents sur de nombreux sujets. Il nous faut en parler parce que nous n’obtiendrons des résultats que si nous associons Moscou aux grands dossiers internationaux. Pour ce faire, il est nécessaire d'entretenir un dialogue direct et franc. Cela concerne la situation en Syrie, la sécurité dans la région du Golfe et l’avenir du contrôle international des armements. Nous avons besoin d’une coopération constructive avec la Russie, notamment dans l’est de l’Ukraine. Pour ce qui est du cessez-le-feu, du désengagement des troupes et de la mise en œuvre des accords de Minsk, nous pouvons enfin à nouveau espérer voir la lumière au bout du tunnel. Désormais, toutes les parties doivent se déclarer prêtes à dialoguer et à agir si nous ne voulons pas que d’autres personnes meurent dans ce conflit.

Poignée de main à l’issue de la conférence de presse
Poignée de main à l’issue de la conférence de presse© Janine Schmitz/photothek.net
Heiko Maas a ajouté en amont de son déplacement qu’il rencontrerait également des ONG et des représentants de la société russe à Moscou. Selon lui, le dialogue de Saint-Pétersbourg a montré récemment à quel point les liens entre les sociétés russe et allemande sont divers et enrichissants, et il ne fait aucun doute qu'une société civile forte qui peut exprimer librement son opinion rend un pays plus fort.

Rencontre avec la société civile russe

Le deuxième jour de son voyage, Heiko Maas visitera une exposition au Centre Sakharov à Moscou. Là-bas, il échangera également avec des représentantes et représentants de la société civile russe et discutera avec eux de la situation actuelle en Russie.

Économie, science et échange avec les jeunes

Par ailleurs, Heiko Maas rencontrera jeudi des représentantes et représentants des milieux économique et scientifique ainsi que des participantes et participants au Forum germano-russe de la jeunesse, trois domaines qui illustrent la densité du vaste réseau de coopération entre l’Allemagne et la Russie.

Un débat avec des responsables économiques allemands et russes portera sur la question de savoir comment consolider les relations économiques déjà vastes et diverses, et comment donner de nouvelles impulsions à la coopération. Dans le parc des statues moscovite, le ministre fédéral des Affaires étrangères s’entretiendra avec des participantes et participants au Forum germano-russe de la jeunesse qui rassemble des jeunes des deux pays depuis 2016 et dont le thème de cette année est la transformation numérique.  En outre, Heiko Maas visitera l’Institut Skolkovo pour les sciences et la technologie, où il échangera avec des jeunes scientifiques. Cet institut est un partenaire étroit de la Maison allemande de la science et de l’innovation à Moscou et participe également à l’année thématique germano-russe de la coopération universitaire et de la science 2018-2020 (en allemand).

Retour en haut de page