Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Afghanistan : saisir les opportunités de paix

Heiko Maas rencontre son homologue afghan, M.°Salahuddin Rabbani, à Berlin le 28 juin 2019

Heiko Maas rencontre son homologue afghan, M.°Salahuddin Rabbani, à Berlin le 28 juin 2019, © Thomas Imo/photothek.net

01.07.2019 - Article

Lors de sa rencontre avec son homologue afghan, Heiko Maas a assuré qu’il appuierait le dialogue entre les parties afghanes et a précisé que les acquis tels que les droits des femmes et des minorités devaient être préservés durant de ce processus.

L’Allemagne salue et soutient les efforts continus du gouvernement afghan en vue de promouvoir la paix et la compréhension. C’est ce qu’a souligné aujourd’hui (le 28 juin) le ministre fédéral des Affaires étrangères lors d’une rencontre avec son homologue, M. Salahuddin Rabbani.

Depuis l’année dernière, des avancées prometteuses ont été réalisées dans ce domaine. En février 2018, le président Ashraf Ghani a proposé des pourparlers de paix sans conditions préalables aux talibans. Au mois de juin, les armes se sont tues des deux côtés pendant trois jours lors du premier cessez-le-feu depuis longtemps. Par ailleurs, des entretiens entre l’envoyé spécial des États-Unis pour la réconciliation en Afghanistan, M. Zalmay Khalilzad, et des représentants des talibans ont lieu à Doha depuis janvier 2019.

« Les Afghans sont les seuls à pouvoir obtenir la paix en Afghanistan »

Afin de préparer les négociations sur une paix durable en Afghanistan, l’Allemagne estime que des discussions directes entre le gouvernement afghan et les talibans sont nécessaires, ce que ces derniers ont jusqu’à présent refusé. « Les Afghans sont les seuls à pouvoir obtenir la paix en Afghanistan », a souligné le chef de la diplomatie allemande après son entretien à Berlin avec le ministre des Affaires étrangères afghan. Heiko Maas a appelé toutes les parties prenantes, notamment les talibans, à saisir les opportunités de paix.

Il a également affirmé que l’Allemagne était prête à soutenir les débuts d’un dialogue entre les parties afghanes, ce dernier étant essentiel pour faciliter de véritables négociations sur l’avenir de l’Afghanistan. Cependant, une telle solution ne doit pas constituer un recul par rapport aux progrès qui ont été accomplis en Afghanistan jusqu’à présent. En particulier, il est impératif de ne pas remettre en question des acquis tels que les droits des hommes, des femmes et des minorités.

L’Allemagne reste présente en Afghanistan

Avec quelque 1300 militaires sur place, l’Allemagne déploie actuellement le deuxième contingent de troupes internationales en Afghanistan. En mars 2019, le Bundestag a prolongé d’un an le mandat de la participation de la Bundeswehr à la mission de l’OTAN « Resolute Support ». À travers cette mission, l’Allemagne forme, conseille et soutient les forces de défense et de sécurité nationales afghanes depuis le 1er janvier 2015, permettant ainsi à l’Allemagne de rester présente en Afghanistan. Cet engagement sera adapté en fonction des progrès du processus de paix.

Retour en haut de page