Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Commémoration du pont aérien de Berlin

Un ancien Rosinenbomber, avions à hélices de type DC-3

Un ancien « Rosinenbomber », avions à hélices de type DC-3, © dpa

14.06.2019 - Article

Une escadrille d’anciens « Rosinenbomber » a décollé vers le nord de l’Allemagne en souvenir du ravitaillement de Berlin-Ouest par les airs il y a 70 ans.

Une petite escadrille d’anciens « Rosinenbomber » (« bombardiers à raisins secs ») a décollé le 13 juin d’Erbenheim, près de Wiesbaden, en direction du nord de l’Allemagne. Plusieurs de ces vieux coucous ont ainsi été aperçus au-dessus de Hanovre et de Hambourg aux alentours de midi. Selon la Bundeswehr, ils volaient vers les aérodromes de Jagel, dans le Schleswig-Holstein, et de Nordholz-Spieka (près de Cuxhaven), et étaient attendus vers 16 h à Fassberg.

Ces avions à hélices de type DC-3 devaient décoller le 12 juin mais ont été retenus au sol par une météo défavorable. Un seul avion a réussi à rejoindre l’aérodrome militaire de Fassberg alors que deux autres ont atterri à Nordholz-Spieka. Ces appareils participent à la commémoration du pont aérien de Berlin organisé il y a 70 ans et au cours duquel les destinations du 13 juin ont joué un rôle important.

Gail Halvorsen est quant à lui arrivé à Fassberg dès le 11 juin. Aujourd’hui âgé de 98 ans, ce pilote américain a largué des confiseries pour les petits Berlinois pendant le blocus soviétique de Berlin-Ouest et était devenu un symbole de cette action humanitaire sous le surnom de « candy bomber ». À partir de juin 1948, l’Union soviétique ayant fermé les routes, les rails ainsi que les voies navigables vers Berlin-Ouest et coupé l’électricité, les Britanniques et les Américains approvisionnèrent plus de 2 millions d’habitants de Berlin-Ouest en denrées alimentaires et en charbon grâce à plus de 270 000 vols. Le DC-3, ou C-47 dans sa version militaire, a joué un rôle déterminant à l’époque. Une cérémonie est prévue à Fassberg le 14 juin. 

Source : dpa, traduction : deutschland.de, révisé par l'Ambassade d'Allemagne

Retour en haut de page