Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Maintenir l’accord de Vienne sur le nucléaire : le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, en déplacement à Téhéran

Vue de Téhéran

Vue de Téhéran , © picture alliance

11.06.2019 - Article

À la fin de sa visite au Proche-Orient, le chef de la diplomatie allemande plaide en Iran pour le maintien et le respect de l’accord de Vienne sur le nucléaire.

Garant de la paix et de la sécurité

L’accord sur le nucléaire garantit la paix et la sécurité au Proche et au Moyen-Orient. En 2015, la Chine, l’Allemagne, la France, la Russie, la Grande-Bretagne, les États-Unis et l’Iran signaient l’accord de Vienne sur le nucléaire (en anglais JCPoA). Après des années de négociations opiniâtres, les parties avaient réussi à résoudre par la négociation le dangereux conflit au sujet du programme nucléaire iranien.

Même si les États-Unis se sont retirés de l’accord, la mise en œuvre du JCPoA a été jusqu’ici couronnée de succès : cet accord est une contribution importante à l’architecture mondiale de non-prolifération et à la sécurité dans la région. L’Allemagne et les autres parties à l’accord s’engagent en faveur de son maintien, ce qui implique que l’Iran respecte pleinement les obligations convenues.

Aggravation de la situation

Récemment, la situation s’est à nouveau aggravée en Iran, le gouvernement iranien ayant annoncé en mai de cesser progressivement de respecter certaines de ses obligations au titre de l’accord.

Et comme nous le savons tous, cette annonce a fait suite à la décision des États-Unis de ne pas prolonger les autorisations exceptionnelles pour les exportations de pétrole et les projets de non-prolifération […],

a déclaré dernièrement le ministre fédéral des Affaires étrangères au Bundestag.

Heiko Maas à Téhéran

C’est dans ce contexte que s’inscrit la visite de Heiko Maas à Téhéran. Après avoir eu des entretiens intensifs en Jordanie, en Iraq et dans les Émirats arabes unis, il a rencontré son homologue iranien, Mohammed Javad Zarif. Il a partagé les impressions de son voyage avec le ministre iranien des Affaires étrangères et réaffirmé la position allemande : l’Allemagne et les autres parties à l’accord sont en faveur du maintien du JCPoA pour garantir plus de stabilité et de sécurité dans la région.

Heiko Maas a rencontré également le président iranien Hassan Rohani pour discuter de la situation actuelle. Là aussi, le message est sans équivoque : il s’agit de prévenir une nouvelle aggravation de la situation et de faire preuve de retenue en plaidant pour une désescalade.

Retour en haut de page