Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

70 ans de la Charte internationale des droits de l’homme des Nations Unies - Jalon important de l’histoire

Cette année, l’Allemagne s’est soumise à l’examen du Conseil des droits de l’homme

Cette année, l’Allemagne s’est soumise à l’examen du Conseil des droits de l’homme, © picture-alliance/ dpa/dpaweb

12.12.2018 - Article

La Déclaration universelle des droits de l’homme fête aujourd’hui ses 70 ans. La proclamation de la déclaration par les Nations Unies le 10 décembre 1948 marque une étape décisive dans l’histoire des droits de l’homme.

Grâce à l’adoption de cette déclaration, la communauté internationale a garanti les mêmes droits et les mêmes libertés à tous les hommes, quelles que soient leur origine, leur langue ou leur religion.

Un bien devant être protégé

Dans l’article 1 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, il est stipulé : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. » Ce droit est considéré comme une évidence en Allemagne. Mais ce n’est pas le cas partout. Dans de nombreuses régions du monde, même les droits fondamentaux tels que la liberté et l’égalité des hommes ne sont encore qu’insuffisamment garantis. Le gouvernement fédéral s’emploie avec détermination à protéger les droits de l’homme à tous les niveaux.

Des droits fondamentaux indivisibles

Dans la Constitution allemande, les droits de l’homme sont inscrits en tant que droits fondamentaux. Ils sont indivisibles et s’appliquent à tous les individus de manière égale. Cela vaut pour la dignité humaine ainsi que pour l’égalité entre les hommes et les femmes ou encore la liberté d’opinion et de religion. Le gouvernement fédéral est soucieux de maintenir le haut niveau de protection des droits de l’homme en Allemagne et de le renforcer.

Engagement mondial pour les droits de l’homme

Le gouvernement fédéral promeut également le respect des droits de l’homme à l’échelon international et s’engage activement dans différentes instances afin que tous les individus puissent vivre dans la dignité. Suivant cette logique, l’Allemagne a donc signé toutes les conventions et tous les accords importants des Nations Unies, de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe relatifs à la protection des droits de l’homme. Par ailleurs, le gouvernement fédéral s’implique entre autres dans le travail de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Renforcement du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies

Le gouvernement fédéral accorde une importance particulière au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, un organe central de la protection internationale des droits de l’homme. Le Conseil des droits de l’homme traite, à l’échelle internationale, des cas graves de violations des droits de l’homme, par exemple dans le cadre de conflits tels qu’au Soudan du Sud ou concernant les Rohingyas au Myanmar. Il contribue à réagir rapidement aux situations d’urgence à travers le monde.

Mécanisme d’EPU

Cette année, l’Allemagne s’est soumise pour la troisième fois à l’examen devant le Conseil des droits de l’homme dans le cadre de la procédure de l’« Examen périodique universel » (EPU). Bärbel Kofler, déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme, y a présenté en mai la contribution de la République fédérale à la protection des droits de l’homme de par le monde. Mme Kofler a également expliqué quelles mesures pouvaient permettre de poursuivre l’optimisation du niveau élevé dans le pays.

Mesures internationales

Sur le plan international, l’Allemagne s’engage par de nombreuses mesures en faveur des droits de l’homme, notamment la liberté d’opinion, la liberté d’expression et la protection des droits. Par ailleurs, elle intervient activement pour l’abolition de la torture et de la peine de mort, encore pratiquées dans de nombreux pays. Le gouvernement fédéral mène par exemple depuis des années un dialogue régulier sur les droits de l’homme avec la Chine, pour échanger sur la situation des droits de l’homme sur place et pour encourager le respect de ces principes fondamentaux.

Aide humanitaire et coopération au développement

L’Allemagne promeut aussi la protection des droits de l’homme de manière très directe à travers des mesures d’aide humanitaire et des projets de coopération au développement. Ainsi, le gouvernement fédéral s’engage dans de nombreux pays d’Afrique pour que les populations disposent d’un accès à l’eau propre et reçoivent des soins de santé suffisants. Elle plaide aussi pour que les femmes et les enfants notamment soient protégés des violences et de l’exploitation dans les régions en conflit et accèdent à une éducation de base.

La Déclaration universelle des droits de l’homme (également appelée Charte internationale des droits de l’homme des Nations Unies) contient des recommandations non contraignantes des Nations Unies sur les principes généraux des droits de l’homme. Elle a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies à Paris le 10 décembre 1948. Depuis, la journée des droits de l’homme est célébrée le 10 décembre.

© Gouvernement fédéral

Retour en haut de page