Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Visite de Heiko Maas au Japon

Heiko Maas rencontre le premier ministre japonais Shinzō Abe

Heiko Maas rencontre le premier ministre japonais Shinzō Abe, © Thomas Imo/photothek.net

26.07.2018 - Article

L’Allemagne et le Japon, deux partenaires forts contre l’isolationnisme et pour le renforcement des Nations Unies.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a entamé mardi (24 juillet) un voyage au Japon. À Tokyo, le programme prévoyait notamment des entretiens avec le premier ministre Shinzō Abe et le ministre des Affaires étrangères Tarō Kōno. Face aux bouleversements profonds qui marquent le monde d’aujourd’hui, il est indispensable d’entretenir des liens de partenariat avec des pays comme le Japon afin de créer un réseau fort regroupant des États engagés en faveur des valeurs des Nations Unies, du respect du droit international et de la liberté du commerce mondial.

Réagir aux changements de l’ordre mondial

Conférence de presse conjointe des deux ministres des Affaires étrangères, Heiko Maas et Tarō Kōno
Conférence de presse conjointe des deux ministres des Affaires étrangères, Heiko Maas et Tarō Kōno© Thomas Imo/photothek.net

Avec leur nouvelle politique étrangère, les États-Unis exercent une pression accrue sur de nombreuses dispositions de l’ordre international. En même temps, le comportement de la Russie et de la Chine met de plus en plus à l’épreuve les principes de la cohabitation équitable à l’échelle mondiale.

Un allié pour des règles internationales équitables

C’est pourquoi l’Allemagne mise sur des alliances fortes avec des partenaires internationaux attachés aux mêmes valeurs comme le Japon qui représente un allié important au sein des Nations Unies. Ainsi, les deux pays œuvrent coude à coude pour réformer le système de l’ONU et pour augmenter les efforts internationaux en faveur du désarmement. Dans les régions en crise également, le Japon et l’Allemagne coopèrent étroitement et se mobilisent au titre de l’aide humanitaire pour secourir les victimes de la guerre en Syrie ou pour contribuer aux efforts de reconstruction en Afghanistan.

Contre l’isolationnisme, pour le libre-échange

Dans le jardin de la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne à Tokyo, Heiko Maas fait sonner la cloche de l’amitié germano-japonaise
Dans le jardin de la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne à Tokyo, Heiko Maas fait sonner la cloche de l’amitié germano-japonaise© Thomas Imo/photothek.net

Le Japon est également un partenaire fort contre l’isolationnisme et pour le libre-échange. Aussi, Tokyo et Bruxelles ont signé récemment l’accord de libre-échange le plus important de l’histoire de l’Union européenne. En faisant étape au Japon lors de son premier voyage en Asie, Heiko Maas envoie donc un signal fort : si d’un point de vue géographique, les deux pays se trouvent aux antipodes du globe terrestre, ils agissent bel et bien dans le même sens au niveau de leur politique étrangère.

 

Lire aussi :

Discours de M. Maas au « National Graduate Institute for Policy Studies » à Tokyo (en allemand)

Retour en haut de page