Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Fin du sommet de l’OTAN à Bruxelles

Après des discussions approfondies à Bruxelles, les 29 pays membres de l’OTAN ont réaffirmé jeudi dans une déclaration leur objectif de porter progressivement leurs dépenses militaires à 2% du PIB d’ici à 2024

Après des discussions approfondies à Bruxelles, les 29 pays membres de l’OTAN ont réaffirmé jeudi dans une déclaration leur objectif de porter progressivement leurs dépenses militaires à 2% du PIB d’ici à 2024, © Gouvernement fédéral/ Denzel

13.07.2018 - Article

Les 29 membres de l’OTAN ont réaffirmé jeudi à Bruxelles leur objectif d’élever progressivement leurs budgets de défense à 2 % du PIB. L’Allemagne doit faire plus, a affirmé Angela Merkel. Mais c’est déjà ce qu’elle fait depuis plusieurs années.

Après deux jours de discussions intenses et approfondies, les 29 pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) ont réaffirmé jeudi à Bruxelles l’objectif qu’ils s’étaient fixé en 2014 au Pays de Galles : porter leurs budgets de défense à 2 % du produit intérieur brut (PIB) d’ici à 2024.

En ce qui concerne l’Allemagne, a déclaré la chancelière Angela Merkel, « j’ai fait valoir que nous devons faire davantage, mais que c’est ce que nous faisons déjà depuis un certain temps ». En effet, l’Allemagne a fait des économies pendant quelques années mais « voilà longtemps que le retournement de tendance a été engagé ».

Selon la chancelière, entre 2014 et 2024, le budget allemand de la Défense aura ainsi augmenté de 80 %. En juin, Angela Merkel avait déjà évoqué son intention de le porter à 1,5 % du PIB (contre 1,24 % actuellement).

À Bruxelles, les chefs d’État et de gouvernement ont, par ailleurs, décidé de créer un nouveau quartier général à Norfolk (États-Unis) et un commandement interarmées du soutien et de la facilitation à Ulm (Bade-Wurtemberg). 1 200 emplois vont être créés. La structure de commandement de l’OTAN va, quant à elle, s’enrichir d’un centre des cyberopérations dont les experts pourront assister les États membres en matière de cyberdéfense. Enfin, une nouvelle mission d’entraînement va voir le jour en Irak.

À l’issue du sommet, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, s’est félicité que ce sommet ait renforcé l’OTAN, notamment face au terrorisme international.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Communiqué final du sommet de l'OTAN à Bruxelles - 11 et 12 juillet 2018 (en anglais)


Retour en haut de page