Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

« Nous sommes à la hauteur de nos engagements auprès de l’OTAN »

Heiko Maas au siège de l’OTAN

Heiko Maas au siège de l’OTAN, © Xander Heinl/photothek.net

12.07.2018 - Article

On peut compter sur l’Allemagne, a souligné Heiko Maas.

Lors du sommet de l’OTAN à Bruxelles mercredi (11 juillet), le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a mis en avant la mobilisation de l’Allemagne au sein de l’Alliance. « Nous sommes l’un des garants du monde libre et nous comptons le rester », a-t-il déclaré en rappelant que l’Allemagne est le deuxième fournisseur de troupes de l’OTAN, preuve qu’elle respecte bel et bien ses engagements.

L’Allemagne intensifie ses investissements

Les ministres fédéraux des Affaires étrangères et de la Défense, Heiko Maas et Ursula von der Leyen, lors du sommet de l’OTAN à Bruxelles
Les ministres fédéraux des Affaires étrangères et de la Défense, Heiko Maas et Ursula von der Leyen, lors du sommet de l’OTAN à Bruxelles© Xander Heinl/photothek.net

Ces derniers temps, les médias étaient dominés par la discussion sur les dépenses consacrées à la défense, dépenses que l’Allemagne compte augmenter de 80 pour cent par rapport à 2014 jusqu’en 2024. Aujourd’hui déjà, elle investit près de 17 milliards d’euros de plus dans ce domaine qu’il y a encore quatre ans.  

La sécurité ne se mesure pas au budget défense
« On ne peut pas uniquement mesurer la sécurité au budget de la défense », a expliqué M. Maas, indiquant que l’essentiel est plutôt la solidarité entre les pays partenaires face aux défis sécuritaires les plus pressants. Or l’Allemagne en fait preuve justement lorsqu’elle fournit des troupes pour les missions de l’OTAN, a conclu le ministre.

Action pour la solidarité

Au Kosovo et en Afghanistan, l’Allemagne participe depuis longtemps aux grandes opérations de l’OTAN, et des navires de la marine allemande ont participé à des missions en Méditerranée et aux groupes maritimes permanents. L’Allemagne est l’une des quatre « nations-cadre » garantissant, dans la présence avancée de l’OTAN, aux États baltes et à la Pologne qu’ils peuvent compter sur la protection de l’OTAN. Elle est par ailleurs le seul pays européen de l’Alliance qui fournira un nouveau commandement stratégique dans le cadre de la réforme des structures de commandement de l’OTAN. Ce qui compte, c’est l’action de tous les jours pour la solidarité et la cohésion.

Lire aussi :

Plus qu’une question d’argent : comment l’Allemagne contribue à renforcer l’OTAN