Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Renforcement de la convention sur les armes chimiques : déplacement du ministre adjoint Niels Annen à La Haye

27.06.2018 - Article

Le ministre adjoint Niels Annen s’est rendu aujourd’hui (26 juin) à La Haye où il dirigera la délégation allemande lors de la session extraordinaire de la conférence des États parties à la convention sur les armes chimiques.

Le ministre adjoint Niels Annen au Bundestag
Le ministre adjoint Niels Annen au Bundestag© dpa

Cette session s’inscrit dans le contexte des recours répétés aux armes chimiques en Syrie et en Iraq ainsi que des attentats aux gaz neurotoxiques à Salisbury et à Kuala Lumpur. L’Allemagne plaide pour que la conférence prenne une décision permettant de renforcer la convention sur les armes chimiques et les capacités de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

Avant son départ pour La Haye, le ministre adjoint Niels Annen a fait aujourd’hui (26 juin) la déclaration suivante :

Face à l’utilisation répétée de ces armes cruelles, il est urgent de renforcer la convention sur les armes chimiques. L’OIAC doit avoir les moyens d’enquêter sur les présomptions d’utilisation d’armes chimiques et d’identifier les responsables. La session extraordinaire de la conférence vise à adopter une démarche correspondante. Ceux qui emploient des armes chimiques en Syrie doivent être nommés et sanctionnés. L’utilisation de cette arme inhumaine doit rester un tabou.

Contexte :

À la demande de l’Allemagne et de dix autres États parties, les États parties à la convention sur les armes chimiques se réunissent en session extraordinaire du 26 au 28 juin 2018 pour se pencher sur le maintien de l’interdiction mondiale des armes chimiques. Cette demande a été soutenue par plus de 90 États parties. La convention sur les armes chimiques est en vigueur depuis 1997 et compte 192 États parties. L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques veille au respect de la convention qui interdit la mise au point, la fabrication, le transfert et l’emploi d’armes chimiques.