Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Baisse des demandes d’asile

25.06.2018 - Article

Le nombre de demandes d’asile déposées en Allemagne sur les cinq premiers mois de l’année a baissé de plus des trois quarts en deux ans.

Le nombre de demandes d’asile (première demande sur le sol allemand) en baisse
Le nombre de demandes d’asile (première demande sur le sol allemand) en baisse© Allemagne Diplomatie

Jamais l’afflux de réfugiés et de migrants n’avait autant fait la une des journaux. Pourtant, le nombre de demandes d’asile s’est réduit de plus des trois quarts (77 %) en Allemagne au cours des deux dernières années, selon l’Office fédéral pour la migration et les réfugiés (BAMF). Le nombre de personnes ayant demandé l’asile pour la première fois sur les cinq premiers mois de l’année est passé de 302 200 en 2016 à 86 200 en 2017 et à seulement 68 368 en 2018.

Les demandeurs viennent principalement d’une dizaine de pays : la Syrie, le Nigéria, l’Irak, l’Afghanistan, l’Iran, la Turquie, l’Érythrée, la Somalie et la Fédération de Russie, indique également le dernier rapport statistique du BAMF.

Moins d’arrivées aux frontières maritimes

Moins d’arrivées par les voies maritimes aux frontières de l’Europe
Moins d’arrivées par les voies maritimes aux frontières de l’Europe© Allemagne Diplomatie

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) constate, de son côté, une baisse du nombre de migrants et de réfugiés qui parviennent aux frontières de l’Union européenne (UE) par voie maritime (Méditerranée occidentale et centrale, mer Égée). La baisse est, là encore, très significative : - 65 % en 2017, - 54 % en 2018.

Selon le gouvernement allemand, cette évolution est le résultat d’un ensemble de mesures telles que l’amélioration de la situation dans les camps de réfugiés au Proche et au Moyen- Orient, l’accord entre l’UE et la Turquie sur les migrations illégales en mer Égée et des mesures nationales comme les deux paquets de mesures adoptés sur la politique d’asile en Allemagne.

Refoulement aux frontières

En 2017, 12 370 personnes ont par ailleurs été refoulées à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche, où les contrôles ont été rétablis en septembre 2015. Il s’agissait de personnes sans papiers ou interdites d’entrée et de séjour qui n’avaient pas déposé de demande d’asile.

Le ministre allemand de l’Intérieur, de la Construction et du Territoire, Horst Seehofer, a toutefois annoncé le 19 juin dernier que ces personnes seraient dorénavant refoulées même si elles déposaient une demande d’asile.

Le gouvernement allemand n’en continue pas moins d’œuvrer pour trouver une réponse européenne au problème de la migration et du droit d’asile en Europe. Le sujet sera à l’ordre du jour du Conseil européen en fin de semaine.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral : baisse des demandes d’asile (en allemand)

Office fédéral pour la migration et les réfugiés (en allemand)

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral : migration et demandes d'asile, faits et explications (en allemand)

Ministère allemand de l'Intérieur, de la Construction et du Territoire : politique migratoire (en allemand et anglais)

Retour en haut de page