Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les religions au service de la paix : conférence au ministère fédéral des Affaires étrangères

Des participants de la conférence en discussion

Des participants de la conférence en discussion, © Florian Gaertner/photothek.net

20.06.2018 - Article

Le ministère fédéral des Affaires étrangères mise sur l’échange avec les représentants religieux du monde entier. La conférence « Responsabilité des religions à l’égard de la paix » réunit cette année les représentants des communautés religieuses d’Asie. 

Le ministre adjoint chargé des affaires européennes Michael Roth à la conférence « Responsabilité des religions à l’égard de la paix »
Le ministre adjoint chargé des affaires européennes Michael Roth à la conférence « Responsabilité des religions à l’égard de la paix »© Florian Gaertner/photothek.net

Plus de 70 représentants des communautés religieuses d’Asie participent à une conférence qui se tient du 18 au 20 juin à Berlin.

Le ministère fédéral des Affaires étrangères a invité des représentants religieux pour discuter de leur responsabilité sociale à l’égard de la paix et de la conciliation. Le dialogue mondial avec les représentants des communautés religieuses s’inscrit dans la stratégie de politique étrangère du ministère vis à vis des sociétés civiles.

Dans le débat public, les religions sont fréquemment considérées comme un déclencheur ou un terreau de conflits et de violence, alors que la plupart des conflits sont liés en réalité à des intérêts politiques ou économiques de pouvoir et que la religion n’est souvent utilisée que pour radicaliser les croyants.
En revanche, toutes les religions du monde ont en commun de vouloir promouvoir la paix. Aux quatre coins du monde, nombreux sont les représentants religieux qui s’engagent avec courage et patience pour la réconciliation et contre la haine. Grâce à leur réseau, à leur expérience et à leur influence, ils ont souvent les moyens d’agir sur place en soutenant par exemple des négociations de paix. C’est la raison pour laquelle les représentants religieux sont des partenaires importants pour dialoguer et tisser des liens.

La médiation, les rapports entre religion et médias, l’éducation à la paix et le rôle des femmes dans les processus de paix, tels seront les thèmes discutés au sein de groupes de travail durant la conférence. Cet événement est organisé en coopération avec le ministère finlandais des Affaires étrangères.

Pourquoi l’Asie ?

Des représentants religieux discutent de leur responsabilité sociale à l’égard de la paix et de la conciliation
Des représentants religieux discutent de leur responsabilité sociale à l’égard de la paix et de la conciliation© Florian Gaertner/photothek.net

La conférence, qui s’est tenue pour la première fois en 2017 et a réuni des représentants religieux d’Europe, d’Afrique et du Proche Orient, élargit son champ d’action et s’adresse aujourd’hui aux pays d’Asie du Sud, du Sud-Est et d’Extrême Orient. Après le judaïsme, le christianisme et l’islam, c’est au tour des religions « non abrahamiques » d’être représentées à la conférence, comme le bouddhisme, l’hindouisme, le shintoïsme, le taoïsme ainsi que de nombreux autres mouvements religieux.

Lire aussi (en allemand) :

Responsabilité des religions à l’égard de la paix
Discours du ministre adjoint chargé des affaires européennes, Michael Roth, à l’occasion de la conférence « Responsabilité des religions à l’égard de la paix »
Religion et responsabilité vont de pair – Tribune du ministre adjoint chargé des affaires européennes, Michael Roth, publiée dans le quotidien « Tagespiegel »

Retour en haut de page