Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Remettre les crises oubliées sous les projecteurs : le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient l’initiative #nichtvergesser

Table ronde au ministère fédéral des Affaires étrangères © Zellentin

Table ronde au ministère fédéral des Affaires étrangères, © Zellentin

08.06.2018 - Article

De nombreuses crises humanitaires se déroulent dans l’indifférence de l’opinion publique. Avec la campagne #nichtvergesser (« ceux qui n’oublient pas »), le ministère fédéral des Affaires étrangères s’allie à des organisations humanitaires pour faire passer le message.

La grande crise humanitaire que connaît la Syrie fait la une de l’actualité depuis des années. Dans d’autres régions du monde cependant, des millions de personnes luttent aussi pour leur survie dans des conditions d’extrême précarité.  C’est ainsi que la famine menace le Yémen, en proie à la guerre civile. En Colombie, la population continue à souffrir des conséquences du conflit armé qui a opposé l’armée régulière, les rebelles et les paramilitaires pendant des décennies. La crise des réfugiés sahraouis perdure en Algérie. Alors pourquoi ces crises humanitaires font-elles si rarement parler d’elles ?

386 millions d’euros d’aide allemande

Ces foyers de crise entrent dans la catégorie des « crises humanitaires oubliées ». Celles-ci se caractérisent souvent par leur longue durée et par d’importants besoins humanitaires. Mais le peu d’attention qui leur est porté se répercute sur les dons et les biens humanitaires, qui sont insuffisants.

Les crises humanitaires oubliées sont un champ prioritaire de l’action du ministère fédéral des Affaires étrangères. Pour la seule année 2017, les projets d’aide humanitaire spécialisée dans ce domaine ont été subventionnés à hauteur de 386 millions d’euros. S’y ajoute une enveloppe de 75 millions d’euros pour le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF), dont une grande partie bénéficie aux crises sous-financées.

Initiative #nichtvergesser contre l’oubli : Bärbel Kofler avec des représentants des médias et des organisations humanitaires © Zellentin
Initiative #nichtvergesser contre l’oubli : Bärbel Kofler avec des représentants des médias et des organisations humanitaires.© Zellentin

La campagne #nichtvergesser

En outre, le ministère fédéral des Affaires étrangères a lancé il y a deux ans la campagne  #nichtvergesser avec de nombreuses organisations humanitaires allemandes afin de sensibiliser davantage la société civile aux crises oubliées. La campagne est illustrée par le hashtag #nichtvergesser et par les photos de soutiens célèbres (comme le groupe Culcha Candela, le club de basket Alba Berlin et l’acteur Samuel Koch) faisant un nœud à leur mouchoir pour symboliser leur lutte contre l’oubli. L’image se traduit dans les faits : le site internet www.nichtvergesser.de présente des crises bien réelles et les projets développés dans ces contextes, ainsi que des moyens de s’engager.

Plus de 100 000 personnes ont déjà manifesté leur soutien à cette campagne et ont signé #nichtvergesser pour ne pas oublier. Le 6 juin, une table ronde a été organisée à ce sujet au ministère fédéral des Affaires étrangères. Bärbel Kofler, déléguée du Gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire au ministère, y a discuté de l’absence de certaines crises dans les médias avec des représentants de ces mêmes médias et des organisations humanitaires, cherchant à en déterminer les causes. Car « oublier les crises, c’est oublier les populations », a-t-elle insisté.

Lire aussi :

Thématique : l’aide humanitaire allemande

www.nichtvergesser.de

Retour en haut de page