Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Berlin et Pékin veulent intensifier leur coopération

La chancelière Angela Merkel a rencontré jeudi à Pékin le Premier ministre chinois, Li Keqiang (photo), et le président Xi Jinping

La chancelière Angela Merkel a rencontré jeudi à Pékin le Premier ministre chinois, Li Keqiang (photo), et le président Xi Jinping, © Gouvernement fédéral/ Bergmann

24.05.2018 - Article

Le resserrement des liens économiques et la défense du  multilatéralisme sont les thèmes centraux de la 11e visite de la chancelière Angela Merkel en Chine, les 24 et 25 mai.

Coopération économique et technologique, relations commerciales, avenir du multilatéralisme et du libre-échange face au repli américain, sort de l’accord sur le programme nucléaire iranien, Corée du nord : les thèmes de discussion ne manquent pas entre l’Allemagne et la Chine. À l’aube de son 4e mandat, la chancelière Angela Merkel était à Pékin ce jeudi pour s’entretenir avec le président et le Premier ministre chinois, Xi Jinping et Li Keqiang.

L’Allemagne et la Chine ont réaffirmé à Pékin leur adhésion au multilatéralisme
L’Allemagne et la Chine ont réaffirmé à Pékin leur adhésion au multilatéralisme© dpa/pa

Avec le président Xi, la chancelière a évoqué les plusieurs dossiers internationaux. Ils ont réaffirmé d’une seule voix leur adhésion au multilatéralisme, et plaidé pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Ils ont également défendu le maintien de l’accord sur le programme nucléaire iranien. Ce dernier n’est pas parfait, a estimé la chancelière. Mais « les alternatives sont encore plus incertaines ».

Coopération et équité

L’économie est une autre priorité forte de ce voyage. Une délégation de 18 chefs d’entreprises accompagne Angela Merkel, et la chancelière a voulu exprimer à Pékin une revendication majeure : la réciprocité dans les relations économiques. En clair : Berlin souhaite le plein accès au marché chinois pour les entreprises allemandes. La chancelière a également plaidé pour la conclusion d’un accord de protection des investissements entre l’Union européenne et la Chine. Un tel accord préfigurerait ce qui pourrait devenir un jour un accord de libre-échange, a-t-elle souligné.

De leur côté, les dirigeants chinois ont appelé de leurs vœux un resserrement de la coopération économiques entre la Chine et l’Allemagne, en particulier dans le domaine de la haute technologie. Berlin et Pékin ont ainsi annoncé leur volonté de renforcer les liens déjà étroits qu’ils entretiennent dans le secteur de l’automobile : les deux pays vont accroître leurs échanges de technologie pour le développement des véhicules autonomes.

De manière générale, plusieurs accords de coopération sont en préparation en vue des 5èmes consultations intergouvernementales germano-chinoises, qui auront lieu début juillet à Berlin.

Innovation

Après Pékin, Angela Merkel se rendra vendredi à Schenzen, l’un des principaux centres économiques de la Chine, à deux pas de Hong-Kong. Dans cette ville très dynamique, elle entend s’informer des dernières tendances de l’innovation technologique made in China. Elle doit y inaugurer un centre pour l’innovation de la chambre de commerce allemande et visiter les établissements du groupe Siemens et d’une start-up chinoise.

A.L.


Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Retour en haut de page