Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

« Nous restons attachés à l’accord sur le nucléaire »

Heiko Maas au sujet de la décision des États-Unis de se retirer du JCPoA

Heiko Maas au sujet de la décision des États-Unis de se retirer du JCPoA, © Thomas Koehler/photothek.net

11.05.2018 - Article

Après le retrait des États-Unis de l’accord nucléaire avec l’Iran, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas annonce vouloir continuer de travailler à l’avenir du JCPoA.

Le gouvernement fédéral a pris note « avec regret et préoccupation » de la décision prise hier par le président américain Donald Trump de désengager son pays du Plan d’action global commun (ou Joint Comprehensive Plan of Action - JCPoA). Ces dernières semaines, l’Allemagne s’était mobilisée avec la France et le Royaume-Uni pour ne pas en arriver là.

Coopération étroite avec les partenaires européens

La décision américaine porte un dur coup aux efforts déployés pour assurer la stabilité dans la région. Le chef de la diplomatie allemande se dit inquiet : « Là où l’accord sur le nucléaire a contribué à améliorer la sécurité, l’insécurité risque maintenant de grandir et la confiance dans les accords internationaux de faiblir. » Le gouvernement fédéral souhaite s’y opposer et mise pour cela sur une coopération étroite avec les partenaires européens. Il s’agit tout d’abord d’« empêcher une escalade incontrôlée dans une région déjà largement en proie à des crises et des conflits ». Des entretiens approfondis sont prévus à cet effet avec toutes les parties.

« L’accord fonctionne »

Les signatures des partenaires de négociation
Les signatures des partenaires de négociation© Photothek/Imo

L’objectif est clair : l’Allemagne reste attachée à l’accord. Heiko Maas déclare à ce sujet : « Nous allons travailler à l’avenir de cet accord. » Ce dernier marque l’aboutissement de longues et difficiles négociations diplomatiques pendant de nombreuses années. De plus : « l’accord fonctionne ». La mise en œuvre du JCPoA constitue une importante contribution à l’architecture mondiale de la non-prolifération et aide à assurer la sécurité dans la région. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a confirmé dans ses rapports trimestriels publiés que l’Iran se conformait au JCPoA. « Nous voulons donc vraiment maintenir les dispositions de l’accord en matière de contrôle et de transparence », souligne M. Haas.

Dans l’intérêt de l’Iran et du monde entier

L’Iran profite également de l’accord vu que les sanctions ont été assouplies et que l’économie iranienne se développe. Il ne saurait être dans son intérêt de remettre en cause les avantages dont il bénéficie lui aussi. Le ministre allemand appelle donc Téhéran à agir avec retenue et à continuer de respecter ses obligations selon les termes de l’accord. Maintenir le JCPoA n’est pas uniquement dans l’intérêt des pays du Proche et Moyen-Orient. Il est dans l’intérêt de tous d’empêcher une course aux armements nucléaires.

Retour en haut de page