Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Renforcer la voix franco-allemande dans le monde

Rencontre entre les ministres MM. Maas et Le Drian

Rencontre entre les ministres MM. Maas et Le Drian, © Florian Gaertner/photothek.net

09.05.2018 - Article

Réunis à Berlin, Heiko Maas et son homologue français Jean-Yves Le Drian ont convenu d’un resserrement de la coopération entre les diplomates des deux pays.

Ce lundi 7 mai, le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas a reçu Jean-Yves Le Drian à Berlin. À la Villa Borsig, résidence des hôtes du ministère fédéral des Affaires étrangères au bord du lac de Tegel, les deux ministres se sont concertés sur les principaux défis mondiaux et européens.

« Moteur franco-allemand »

MM. Maas et Le Drian ont évoqué en détail les questions entourant l’avenir de l’Union européenne. « Le moteur franco-allemand est sollicité », a déclaré M. Maas. En matière d’investissement de fonds européens, il faudra porter une attention particulière à la politique étrangère et de défense commune, à la sécurisation des frontières, à l’éducation et à la recherche, selon le ministre fédéral.

Signature d’une instruction franco-allemande

Signature de l’instruction commune : MM. Maas et Le Drian renforcent la coopération de leurs services
Signature de l’instruction commune : MM. Maas et Le Drian renforcent la coopération de leurs services© Florian Gaertner/photothek.net

L’Allemagne et la France ont prévu de se rapprocher davantage encore dans l’exercice quotidien de leur politique étrangère. À cet effet, MM. Maas et Le Drian ont signé une instruction commune destinée à leurs ministères afin que les diplomates allemands et français puissent coopérer de manière encore plus étroite tout autour du monde.

Un partage des analyses

Les ambassades de France et d’Allemagne à l’étranger pourront ainsi produire des analyses politiques communes et développer davantage leur coopération stratégique dans les organes internationaux. « Quand l’Allemagne et la France unissent leurs forces, la voix de nos pays a davantage de poids », confirme Heiko Maas. Enfin, sur les dossiers concrets tels que l’aide aux ressortissants en cas d’urgence ou l’assistance dans les pays en crise, les diplomates allemands et français se soutiendront mutuellement plus fréquemment.

Retour en haut de page